COFFRE en marqueterie de bois teintés sur…

Lot 140
15 000 - 20 000 €
Résultat: 15 000 €

COFFRE en marqueterie de bois teintés sur…

COFFRE en marqueterie de bois teintés sur fond d'ébène, de forme bombée, à décor sur toutes ses faces de branchages de fleurs et bouquets noués dans des cartouches polylobés de filets d'ivoire; reposant sur des pieds boule (rapportés). Époque Louis XIV, vers 1680 (entrée de serrure d'époque Louis XIV, associée). H_25,5 cm L_54,5 cm P_35,5 cm Ce type de coffret, caractéristique de l'ameublement de la seconde moitié du XVIIe siècle, suscite quant à sa forme et son décor un certain nombre de remarques. Sa forme d'abord évoque immédiatement l'art florentin de la marqueterie de pierre dure au travers des très célèbres coffrets rectangulaires ornés de plaques de marqueterie représentant la plupart du temps des fleurs et des oiseaux. Il est probable que son usage en France ait été fortement relayé par la manufacture des Gobelins qui combinait à la fois des ateliers de pierres dures et d'ébénisterie. Ces coffrets peuvent également être considérés comme une variante des coffres encastrés sur un piétement assorti. Une déclinaison de ce modèle est composée d'un coffre indépendant, reposant sur de petits pieds, l'ensemble reposant lui-même sur une table présentant un décor identique. Un exemple remarquable réside dans le coffre sur piétement décrit fréquemment comme cassette dont un exemplaire réalisé par Pierre Gole vers 1655 est aujourd'hui conservé au musée des Arts décoratifs à Paris (Th. H. Lusingh Scheurleer, Pierre Gole, ébensite de Louis XIV, Dijon, 2005, p. 244). L'hypothèse que notre coffret ait été conçu à l'origine accompagné d'un piétement est une hypothèse que l'on ne peut écarter a priori. Son décor illustre quant à lui l'art de la marqueterie de bois teintés sur fond d'ébène qu'André-Charles Boulle utilisa lui-même en certaines occasions en lieu et place du fond d'écaille de tortue, notamment pour les médailler de Max-Emmanuel de Bavière (Staatliche Münzsammlung, Munich). Citons également par Pierre Gole un coffre de mariage, bombé sur le dessus, conservé dans une collection privée (vente Christie's Londres, le 7 décembre 1995, lot 57). Plusieurs ateliers parisiens s'adonnaient à cette technique à la fin du XVIIe siècle. Un ébéniste du nom de Delamarre, actif dans le faubourg Saint-Antoine à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle s'intitulait lui-même «marqueteur et fleuriste en ébène» (D. Alcouffe, Les artisans décorateurs du bois dans le faubourg Saint-Antoine sous le règne de Louis XIV, Dijon, 2008, p. 104)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
PARIS
Pierre Bergé & Associés
92, avenue d'Iéna
75116 PARIS
T. +33 (0)1 49 49 90 00
F. +33 (0)1 49 49 90 01

BRUXELLES
Pierre Bergé & Associés
Avenue du Général de Gaulle 47
1050 Bruxelles
T. +32 (0)2 504 80 30
F. +32 (0)2 513 21 65