Guidoccio Cozzarelli (Sienne 1450 - 1517)

Lot 21
100 000 - 150 000 €
Résultat: 120 000 €

Guidoccio Cozzarelli (Sienne 1450 - 1517)

La Vierge à l'Enfant entre Saint Nicolas et Saint Barthélémy Toile, panneau transposé. H_138 cm L_115 cm Provenance : Ercole Canessa Galleries, New York, 1925 ; Collection baron Michel Ange Lazzaroni, Rome ; Vente Lazzaroni, Nice, 16-21 juin 1952, n° 35 (Ecole italienne) ; Acquis à cette vente par la famille des actuels propriétaires. Bibliographie : R. Offner, communication orale aux Canessa Galleries (Guidoccio Cozzarelli ?) ; R. van Marle, The Development of Italian school of painting, La Haye, 1937, vol. XVI, p. 380, fig. 219 (Guidoccio Cozzarelli). La Vierge, vêtue d'une robe rouge que recouvre un large manteau bleu est assise sur un haut trône de marbre prolongé par un piédestal trapézoïdal. Sur son genou gauche est assis l'Enfant Jésus, totalement dénudé tenant dans sa main gauche un chardonneret, symbole de la Passion. A gauche, Saint Nicolas et à droite, Saint Barthélémy se détachent devant les prolongements latéraux du mur du trône. Les têtes de tous les personnages sont auréolées et leurs regards sont tous dirigés vers le spectateur. Saint Nicolas, vieillard à la barbe grisonnante, est reconnaissable à ses insignes épiscopaux et aux trois boules d'or qui permirent à trois jeunes filles pauvres de ne pas sombrer dans la débauche. Il est vêtu d'une longue robe blanche recouvert d'un manteau s'arrêtant aux chevilles, souligné dans le bas par un galon doré, et d'une chape imitant un tissu damassé rehaussé d'orfrois. Ces derniers comportent des représentations de saints personnages placés sous arcade ou dans des médaillons, comme le Christ au Tombeau apparaissant au centre sur la poitrine du saint. Saint Barthélémy, sous l'aspect d'un homme mûr, porte barbe et cheveux roux. Il tient en mains le couteau de son martyr et le livre de l'enseignement. Il est vêtu d'une longue robe brune agrémentée d'un châle imitant un tissu broché aux motifs floraux blanc-gris et drapé sur son épaule droite. Publié pour la première fois par Van Marle (voir op. cité supra) qui l'attribue à Guidoccio Cozzarelli, ce panneau, déjà transposé à cette époque sur toile et appartenant alors à la collection Lazzaroni, n'a plus jamais été mentionné depuis par la critique. L'artiste est connu à Sienne dans le seconde moitié du XVe siècle, surtout pour son talent de miniaturiste (il décore des Antiphonaires pour la cathédrale de cette cité). Il fit son apprentissage et effectua ses premiers travaux auprès de peintre Matteo di Giovanni (Borgo San Sepolcro vers 1430 - Sienne 1495), l'une des figures artistiques majeures siennoises de cette époque, dont il fut le principal compagnon et qui inspira ses compositions. La composition répond au schéma général des grands retables rectangulaires de la Renaissance dits « à l'antique » où au registre principal, sur une surface rectangulaire unifiée, la Vierge et l'Enfant siègent en trône entre deux ou quatre saints. La structure de ces retables, surmontés d'une lunette semi-circulaire ou d'un tympan triangulaire et surplombant une prédelle, le tout encadré de pilastres cannelés, est issue de modèles florentins. Il se retrouve, à l'époque de Cozzarelli, dans les retables de la cathédrale de Pienza érigée par le Pape Pie II Piccolomini et construite par Bernardo Rossellino à partir de 1459. Ces oeuvres commandées aux divers artistes siennois, compatriotes du pontife (Giovanni di Paolo, Sanno di Pietro, Vecchietta et Matteo di Giovanni) sont installées en 1463 (voir H. van Os, Sienese Altarpieces 1215 - 1460, vol. II, Groningue, 1990, fig. 208 et 206). Cozzarelli les a sûrement connus et s'inspire de ceux de Matteo di Giovanni pour camper ses personnages : ainsi ici, l'attitude de Saint Barthélémy reprend-elle celle de ce même personnage dans le Retable de Saint Matthieu de Matteo et le Saint Nicolas s'inspire en partie du saint Augustin dans le Retable de Saint Nicolas (1465 - 1470), de ce même maître. Autre source, plus flagrante pour ce Saint Nicolas : le saint éponyme du Retable Celsi de Matteo pour la cathédrale de Sienne en 1480. Quant au groupe central, il est directement issu du Retable Scotti de Matteo vers 1458 (Asciano, Museo d'Arte Sacra), dont Cozzarelli copie intégralement l'Enfant ou du Retable de la Madone des Neiges de 1477 (Sienne, Eglise Santa Maria delle Neve). D'autres éléments, tels que le pavement du sol peint en perspective ainsi que le piédestal proéminent du trône de la Vierge, accentuant cet effet de perspective, sont également des emprunts à Matteo. Cette dépendance peut indiquer une période assez précoce pour l'exécution en question ici, sans doute vers 1480, avant le panneau de la Madone en trône entre Saint Jérôme et le Bienheureux Colombini (Sienne, Pinacoteca Nazioanle n° 367), signé et daté 1482, par Cozzarelli, et bien avant les deux autres retables signés et datés 1486, pour l'église San Bernardino de Sinalunga (in situ) : le Baptême du Christ et la Vierge à l'Enfant en trône entre les apôtres Simon et Thaddée, ses meilleures productions où l'artiste se dégage des emprises antérieures et atteint un langage plus personnel. Suggérons, sans pouvoir le prouver, que le présence de Saint Barthélémy pourrait indiquer une création pour l'autel d'une chapelle de la compagnie de la contrade de San Bartolomeo à Sienne où Cozzarelli fut porte-étendard en 1472 et en 1498 (voir E. Romagnoli, Biografia cronologica de' bell' artisti, Florence, 1976, vol. XIII, p. 235 et 241). Il est également possible, malgré l'absence de tout indice matériel puisque le panneau a été transposé, que celui-ci adoptait le schéma du retable « à l'antique » : il manquerait donc un fronton ou une lunette et une prédelle que seule l'analyse stylistique nous permettrait de reconnaître éventuellement.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
PARIS
Pierre Bergé & Associés
92, avenue d'Iéna
75116 PARIS
T. +33 (0)1 49 49 90 00
F. +33 (0)1 49 49 90 01

BRUXELLES
Pierre Bergé & Associés
Avenue du Général de Gaulle 47
1050 Bruxelles
T. +32 (0)2 504 80 30
F. +32 (0)2 513 21 65