CACHET en stéatite beige et rouge

Lot 36
Les résultats sont indiqués frais acheteurs inclus
Résultat: 21 000 000 €

CACHET en stéatite beige et rouge

CACHET en stéatite beige et rouge, au revers, l'inscription en Zhuanshu «乾隆御筆之寶» (Qian Long Yu Bi Zhi Bao), les quatre côtés sculptés en relief de kuilong (dragons stylisés et archaïques). Il est surmonté de neuf dragons lovés les uns contre les autres parmi les nuages, à la recherche de la perle sacrée. (rayures, égrenures et éclats).
Chine, époque Qianlong (1736-1795).
H_9 cm L_10,5 cm P_10,5 cm
Bande: H_4,2 cm


Estimation sur demande/Estimate on request

Pour enchérir sur ce lot, merci de vous enregistrer auprès de Pierre Bergé & associés avant le 12 décembre 2016, 18 heures.
Il ne sera pas possible d'enchérir sur Drouot Live.
In order to bid on this lot please register with Pierre Bergé & associates before December 12th 2016, 6pm.
Online bidding by Drouot Live will not be possible.
如閣下欲競投本件拍品,請於2016年12月12日下午6點以前與 Pierre Bergé & associés 拍賣公司相關負責人聯繫,辦理特殊競投
手續。
本件拍品不接受網絡競投。



Provenance: Collection particulière. Resté dans la famille jusqu'à ce jour.Cachet en stéatite beige et rouge, au revers, l'inscription en Zhuanshu «乾隆御筆之寶» (Qian Long Yu Bi Zhi Bao), les quatre côtés sculptés en relief de kuilong (dragons stylisés et archaïques). Il est surmonté de neuf dragons lovés les uns contre les autres parmi les nuages, à la recherche de la perle sacrée.
La culture du cachet en Chine est devenue florissante au cours des dynasties Ming et Qing. Parmi les douze empereurs de la dynastie Qing, l'empereur Qianlong (1736-1795) est celui qui posséda à la fois le plus grand nombre de cachets et les plus remarquables par leur qualité. Plus de 1800 cachets lui auraient appartenu, dont 700 ont disparu. Un millier d'entre eux sont conservés au Musée de la Cité Interdite.
Les cachets varient par leur taille et leurs formes: carrés, ronds, rectangulaires, ovales... Les matériaux dont ils sont composés sont tout aussi divers: néphrite, bois, or, argent, bronze, pierres précieuses... La stéatite dans laquelle celui-ci est travaillé provient de la province de Fujian; on la désigne par le nom de la ville près de laquelle elle est extraite: Shou shan.
Cette variété de pierre est restée longtemps sous-estimée; néanmoins, depuis le milieu de la dynastie Ming, elle a été de plus en plus prisée par les lettrés pour la fabrication de leurs cachets, à tel point qu'à l'époque de l'empereur Qianlong, sous l'influence de la Cour, la stéatite de Shou shan est devenue une des pierres de cachets les plus précieuses, en particulier la variété Tian huang: cette stéatite de couleur jaune caramel a même été surnommée «l'empereur de pierre».
Le décor de ce cachet, de neuf dragons parmi les nuages, est fortement symbolique: «9» représente le plus grand des nombres impairs à un chiffre, qui désigne le pouvoir masculin le plus puissant dans la nature; quand au dragon, il est le symbole de l'autorité impériale. Les quatre côtés sont décorés de kuilong en relief, dragons stylisés et archaïques: décor typique du goût de l'empereur Qianlong, qui aime que les objets de son époque reflètent des chefs-d'oeuvre anciens. Ce cachet est surmonté de neuf dragons lovés les uns contre les autres parmi les nuages et pourchassant la perle sacrée. Le sculpteur profite des couleurs naturelles de la pierre pour créer une scène dynamique sur le cachet: les dragons émergent des nuages rouges à la poursuite de la perle sacrée, symbole du pouvoir impérial et de l'immortalité.
Les inscriptions des cachets évoluent au fil des époques, y compris par la graphie. Les polices de caractère diffèrent: kaishu (écriture régulière), lishu (écriture de chancellerie), caoshu (écriture cursive)... L'inscription en écriture zhuanshu de ce cachet, «Qianlong yu bi zhi bao» marque son utilisation exclusive: empreindre sur les peintures et calligraphies réalisées par l'empereur Qianlong.
Aujourd'hui les cachets de l'empereur Qianlong demeurent une référence primordiale permettant d'authentifier les peintures et les calligraphies impériales. Comme l'écrit l'historien japonais Sugimura Yuzo dans son livre L'empereur Qianlong: «Sous l'aspect culturel, la Chine du 18ème siècle est le pays le plus important du monde, la personne la plus importante de ce pays est l'empereur Qianlong. Il est né au début du siècle et mort à 89 ans en 1799. Pendant son règne de 60 ans, il a prouvé ses nombreux mérites et obtenu des succès significatifs. La plupart des oeuvres d'art précieuses de l'histoire de l'art chinois ont un lien avec cet empereur.»

清乾隆 “乾隆御筆之寶 ”璽
璽方形,壽山石質,陽刻印文“乾隆御筆之寶 ”,九龍雲紋紐方形璽。漢文篆書。面10,5厘米見方,通高9厘米。
估價待詢
來源:
本拍品來自20世紀初法國家族旧藏。
本璽體量碩大,上部雕刻出沒于祥雲間的九龍,形態各異、栩栩如生,四周淺浮雕夔龍紋飾,古樸典雅、華美精細,令人嘖嘖讚賞。本璽的印體、
印材、邊飾、刻工等方面,均與故宮博物院館藏的壽山石雕夔龍瓦紐“雍正御筆之寶”、壽山石螭紐“乾隆敕命之寶”如出一轍,可知此寶應為乾隆
即位初期,清宮壽山石印璽中的傑出之作。此寶雍容莊重,多鈐於乾隆親筆書寫的大尺幅繪畫及書法之上,為乾隆帝諸多寶璽中規格較高、較為知
名者。
有清一代,十二位君主中,無論質量數量,均以乾隆印璽為最。據《乾隆寶藪》《寶典福書》及《圓音壽耄》記載,乾隆帝一生製作寶璽共1800
余方。故宮現存乾隆印璽實物1000余方,佚失700余方,乾隆常用印章約500余方。乾隆印璽有大、中、小、方、圓等不同形制及篆法,有白玉、青玉、
碧玉、壽山石、昌化石、青田石、木、金、印、銅、各種寶石等20余種材質。
乾隆時期,宮廷璽印主要由禦書房所屬的刻字作、內務府造辦處所屬的玉作及牙作承製。本璽材質為產自福州的壽山石,自明中葉起,壽山石這
一曾經難登大雅之堂的石材,逐漸被廣泛應用於印璽雕刻。至清中期,受宮廷治印選材的影響,壽山石,尤其是其中的田黃石為世人所貴重,時號
為“石帝”,有“連城價”之稱。
本璽的壽山石質地溫潤細膩,印面達10,5平方厘米,碩大莊重,為同類寶璽中罕有之傑作。寶璽四周的夔龍花紋秉承乾隆帝一貫的慕古之風,上
部巧妙應石紋隨形巧雕九龍穿云,觀之如親見九龍飛翔于紅色的祥雲之間追逐寶珠,或隱或現,極具動感,其工藝之精湛華美,令人歎為觀止。
中國印章文化發展至明清,進入了前所未有的鼎盛時期,文人在藝術創作時無不追求書畫印的有機結合,以臻完美之境。清代帝王大量精美
的印璽,即為當時社會印章文化的反映。今天,乾隆帝印璽已成為我們鑒定乾隆御覽、御筆書畫真偽和斷代的重要依據。乾隆帝印璽在書畫上的鈐
用,與其政治態度、文化修養、文人情趣緊密相連, 其印文、印形、印質、印色等方面,在各個時期也有相應的變化。正如日本歷史研究學者杉村勇
造在其所著《乾隆皇帝》一書自序中所說:“十八世紀的中國,是世界上最大的文化國家,而其中心人物,乃是統治者乾隆皇帝。他生於此世紀的初
期,而於西元一七九九年,以八十九歲的高壽崩殂。此帝在六十年的治世中,遺留下頗多偉大的事蹟,現在中國藝術史研究的領域中,只要是貴重的
文物,大多與該皇帝有所關連。”而這方“乾隆御筆之寶”璽,正是我們後人真切體會乾隆政治思想和文化內涵的難得契機。
馬曉霞

 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
PARIS
Pierre Bergé & Associés
92, avenue d'Iéna
75116 PARIS
T. +33 (0)1 49 49 90 00
F. +33 (0)1 49 49 90 01

BRUXELLES
Pierre Bergé & Associés
Avenue du Général de Gaulle 47
1050 Bruxelles
T. +32 (0)2 504 80 30
F. +32 (0)2 513 21 65