Carreau aux Chintamani. Rare carreau de revêtement... - Lot 69 - Pierre Bergé & Associés

Lot 69
Go to lot
Estimation :
12000 - 15000 EUR
Result without fees
Result : 27 000EUR
Carreau aux Chintamani. Rare carreau de revêtement... - Lot 69 - Pierre Bergé & Associés
Carreau aux Chintamani. Rare carreau de revêtement mural rectangulaire en céramique siliceuse peint en polychromie sur fond bleu et sous glaçure incolore. Frise de lèvres et de trois sequins, bordés de deux lignes rouges et blanches. Turquie, Iznik, vers 1560. H_17 cm l_31,6 cm Etat: Trois fractures recollées, un coin et un petit morceau manquant, Petites tressaillures de cuisson. Le motif ornemental dit chintamani, «don d'ubiquité», est très apprécié des ottomans des le XVIe siècle et deviendra un décor fréquent dans la plupart des techniques des «arts appliqués». Mais son origine n'est pas encore bien établie: connotation chinoise transmise par l'Asie Centrale représentant alors les «trois perles nées sur la crête d'une vague», accompagnés souvent de nuages ondulés, ou pour les timourides, symbole de pouvoir et contre le «mauvais oeil». Pour une discussion, voir: G. paquin, « Cintamani » in Hali, n°64, aout 1992, pp. 104-119. Une série de carreaux similaires a été utilisée pour la bibliotheque du Sultan Ahmet I ou les appartements privés Hirka-i Saadet dans le palais du Topkapi à istanbul. Voir un exemplaire dans:. Gonul Oney, Ceramic Tiles in Islamic Architecture, Istanbul, 1987, n° 95, conservé au Victoria and Albert museum. Plusieurs carreaux de ce typesont apparus ces dernières années dans les ventes publiques, voir par exemple: Sotheby's, 17 octobre 1997, n°48 et en couverture; Sotheby, 13 avril 2000, n°11; Bonhams, 2 mai 2001, n°492; et Sotheby, 9 avril 2008, n°321.
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue