[TINAN Jean de]

Lot 40
Got to lot
Estimation :
800 - 1000 EUR
Result without fees
Result : 1 100EUR
[TINAN Jean de]
15 Lettres, la plupart autographes signées, des parents de Jean de Tinan, le baron Maurice Le Barbier de Tinan (7) et son épouse Valentine Le Barbier de Tinan (8), [janvier 1897-mars 1901] et s.d., à Pierre Louÿs; 37 pages la plupart in-8 sur papier de deuil, quelques enveloppes. Émouvante correspondance sur la maladie de leur fils durant les derniers mois, ainsi que sur leurs efforts, après sa mort, pour préserver sa mémoire. En août 1897, Jean semble hors de danger mais ses parents invitent tout de même Louÿs à venir lui rendre visite... Par la suite, son état se dégrade constamment et les invitations se font de plus en plus pressantes... Abbaye de Jumièges 23 août [1898]. Valentine est désolée que son fils insiste pour qu'il ne vienne pas: "J'espérais tant en votre présence pour lui faire du bien et le calmer! Nous sommes plus désespérés que jamais; il abuse de l'éther et avec l'albumine qu'il a, il a des crises de colère et de déraison qui ressemblent à de la folie! Son idée fixe en ce moment est que nous voulons le séquestrer"... Elle lui suggère de venir malgré tout: "Sans cela, le reverrez-vous jamais!" Ils sont profondément touchés par l'amitié vraie que Louÿs porte à leur fils... Lundi. "Le médecin ne nous laisse aucun espoir - vous le trouverez dans un état horrible - et je sais que votre présence lui fera un grand plaisir. [...] Et au fond je le crois très inquiet de son état"... Parmi les derniers courriers, rédigés après la mort de leur fils, figurent quelques invitations, des échanges de souvenirs, des remerciements émus pour son amitié et son soutien... Il est également question d'une publication posthume d'Aimienne par Alfred Vallette au Mercure de France, dernière volonté de Jean, avec une préface de Louÿs... Fin 1899, le baron félicite Louÿs pour son mariage: "Je vous aime tous les deux. Vous avez tous les deux aimé mon Jean et vous avez été bons pour lui. Si vieux que je puisse avoir le malheur de vivre, je n'oublierai jamais ce que vous avez été
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue