COUPE À LA SCÈNE DE CHASSE ROYALE. Coupe... - Lot 142 - Pierre Bergé & Associés

Lot 142
Got to lot
Estimation :
180000 - 200000 EUR
COUPE À LA SCÈNE DE CHASSE ROYALE. Coupe... - Lot 142 - Pierre Bergé & Associés
COUPE À LA SCÈNE DE CHASSE ROYALE. Coupe circulaire reposant sur un court pied annulaire ornée à l'intérieur d'une chasse royale à l'ours. Le souverain, reconnaissable à son importante couronne, est à cheval lancé au grand galop vers la droite. Il a lâché les rênes et s'apprête à tirer une flèche sur un ours face à lui. Il porte le costume habituel des rois sassanides: tunique à manches longues aux franges ondulées, retenue par une ceinture pectorale à petites perles et médaillon central, pantalons ornés de longues franges. Il est armé d'un poignard, d'un carquois et d'un arc. Il porte une longue barbe bouclée, une chevelure abondante tombant sur la nuque. Il est paré de boucles d'oreilles, d'un collier à pendentifs et de bracelets. Sa couronne présente une structure crénelée sommée d'un croissant et d'un disque. Le rang royal du cavalier est mis en évidence par la richesse du harnachement de la monture que l'orfèvre a rendu de façon minutieuse et complète (brides, rênes, phalères...). La même précision de travail caractérise le traitement des ours et leurs positions (attitude, anatomie, têtes, pelage). L'ours, à droite, se dresse devant le roi et semble mordre la flèche fichée dans son épaule pour l'extraire. Sous le cavalier, un second ursidé mourant, transpercé d'une flèche. Le pied annulaire est gravé d'une inscription en caractères pointés. Argent partiellement doré. Cassures. Art Sassanide, Ve-VIe siècles. Diam_19,3 cm Poids_399 grs Ancienne collection britannique, acquis en 1968. Ce plat est caractéristique des arts somptuaires sassanides. La vaisselle d'argent montre souvent des scènes de chasses royales où l'acteur est soit représenté en pied ou à cheval. La chasse a toujours été, dans les différentes cultures, un signe de chance, et les exploits cynégétiques des rois d'Iran étaient un signe de détention du farr, la splendeur divine. Ainsi, après les nombreuses victoires des armées sassanides au IIIe et IVe siècles, les dignitaires voulaient exhiber leur pa
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue