Buste de femme en bronze à patine brun foncé... - Lot 140 - Pierre Bergé & Associés

Lot 140
Go to lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
Result without fees
Result : 32 000EUR
Buste de femme en bronze à patine brun foncé... - Lot 140 - Pierre Bergé & Associés
Buste de femme en bronze à patine brun foncé sous laque noire. Les épaules nues, la jeune femme lève la tête en se tournant légèrement vers la gauche ; visage idéalisé aux grands yeux et aux lèvres charnues ; chevelure, en partie relevée, retenue par un diadème fixé par un ruban au sommet de la tête ; quelques mèches s'échappent le long des joues et deux au sommet du front tandis que deux autres, très longues, tombent dans le cou en formant des sinuosités, leurs extrémités venant mourir de part et d'autre du cou sur le haut des épaules. Padoue, attribué à Antonio Lombardo, vers 1510/15 H_23 cm avec le socle L_13,5 cm Socle en noyer finement sculpté d'époque postérieure H_11,5 cm Acquis en 1922 auprès de la Galerie Jacques Seligmann, Paris. Demeuré depuis dans la famille. Provenance :ancienne collection Leyland, 1892 ancienne collection W. Newall (Vente Londres, MM. Christie, Manson et Woods, 27 juin 1922, lot 47, ill.) Exposition : Burlington Fine Arts Club, 1912 Bibliographie : W. Bode, The Italian Bronze Statuettes of the Renaissance, nouvelle édition éditée et révisée par J.D. Draper, New York, 1980, pp 21 et 92, pl. CCXLIV-1, (attribué à Riccio par Bode, puis à Andrea Bresciano par Draper , Vénétie, milieu du 16ème siècle) L'attribution de ce buste par Draper à Andrea Bresciano, lors de la réédition de l'ouvrage de Bode sur les bronzes italiens de la Renaissance, ne peut être retenue. Cet excellent fondeur est connu pour son chandelier pascal de la Salute à Venise, daté et signé 1563, et pour sa production d'objets civils tels que des chenets ; il représente plutôt une des figures du maniérisme vénitien et son activité s'est étendue de 1550 à 1575. Or la réalisation de ce buste de femme est bien antérieure à cette époque. Il réunit en effet par sa patine, la qualité de sa fonte et son sujet tous les caractères d'un bronze du premier quart du XVIe siècle. La première attribution à Riccio par Bode ne peut non plus être acceptée depuis les expositions récentes sur
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue