DU BOIS-HUS, Gabriel La Nuict des nuicts.... - Lot 709 - Pierre Bergé & Associés

Lot 709
Go to lot
Estimation :
6000 - 8000 EUR
DU BOIS-HUS, Gabriel La Nuict des nuicts.... - Lot 709 - Pierre Bergé & Associés
DU BOIS-HUS, Gabriel La Nuict des nuicts. Le Jour des jours. Le Miroir du destin. Ou la Nativité du Daufin du Ciel. La Naissance du Daufin de la terre. Et le Tableau de ses Avantures fortunées. Paris, Jean Paslé, 1641. Deux parties en un volume in-12 (137 x 81 mm) de 106-194-(2) pp.: vélin souple, dos muet, tranches mouchetées rouges (reliure de l'époque). Édition originale. Elle est ornée d'un titre allégorique gravé sur cuivre dédié au cardinal de Richelieu. Le recto du dernier feuillet porte les armes royales gravées sur bois; le verso est blanc. L'un des plus étranges fleurons de la poésie baroque française. Son auteur Gabriel (?) Du Bois-Hus, poète d'origine bretonne dont la vie est mal connue, fréquenta l'hôtel de Rambouillet. Conseiller et aumônier de Gaston d'Orléans (1645), il fut attaché un temps au prince de Conti (1651-1652). Peut-être découragé par les troubles de la Fronde, il s'exila en 1652 en Brandebourg, où on perd sa trace. Auteur de diverses pièces encomiastiques, Du Bois-Hus est surtout connu pour avoir composé le singulier poème de La Nuict des nuicts, écrit après la naissance du dauphin - le futur Louis XIV, né à Saint-Germain-en-Laye le 5 septembre 1638 - et livré aux presses trois ans plus tard. La Nuict des nuict, dont la deuxième partie est intitulée Le Jour des jours, est une longue suite de sextines remplies d'étourdissantes métaphores associant la naissance du dauphin à celle du Christ, "Dauphin du Ciel". Précédé d'un long et flatteur "Discours panégyrique" dédié à Richelieu, le poème "se déploie comme un fastueux spectacle, où sont convoqués tous les éléments mais aussi tous les artifices des fêtes de cour, spectacle organisé à la gloire de la monarchie française" (Anthologie de la poésie française, Pléiade, I, p. 1485). Une dernière section, intitulée Le Miroir du destin, est précédée de "L'Horoscope de Monseigneur le Daufin". L'exemplaire, préservé dans sa première reliure en vélin, a appartenu à Paul Éluard. Il po
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue