RADIGUET, Raymond & COCTEAU, Jean

Lot 779
Go to lot
Estimation :
8000 - 10000 EUR
Result with fees
Result : 9 660EUR
RADIGUET, Raymond & COCTEAU, Jean
Deux poèmes autographes - "L'Enfant de Cupidon" et "Tombeau de Vénus".
Suivis d'une correspondance autographe de Jean Cocteau à Félix Fénéon. Vers 1921-1922.
Deux poèmes à l'encre noire (305 x 192 mm) de douze strophes sur deux colonnes pour "L'Enfance de Cupidon" et six strophes sur une colonne pour "Tombeau de Vénus": montés sur papier vélin crème dans un album in folio (327 x 225 mm), demi-maroquin noir avec coins, dos à faux-nerfs avec titre or en anglais (Sangorski & Sutcliffe).
Réunion de deux poèmes de Radiguet, publiés après sa mort.
Le texte de ces fantaisies néoclassiques et burlesques correspond, à l'exception de quelques corrections d'orthographe et variantes de ponctuation, à celui reproduit dans les "Poèmes inédits" des Oeuvres complètes publiées en 2012 par Chloé Radiguet et Julien Cendres.
Les poèmes ont été vraisemblablement composés en 1921 au Lavandou (Var), où l'auteur du Diable au corps séjournait en compagnie de Jean Cocteau.
On trouve à la suite une belle et intéressante correspondance autographe signée de Cocteau à Félix Fénéon.
• Carte postale des Salettes (Carqueiranne), 23 mars 1921, 10 vers à l'encre noire dont 4 écrits sur la reproduction: deux pièces évoquant les déboires de l'édition: "Bien que filleul des fées né, on/ne voit jamais sortir ses livres/a moins qu'habilement on enivre/leur geolier, Félix Fénéon". L'enveloppe timbrée, jointe, porte cette spirituelle adresse: "Félix Fénéon qui rit/Des auteurs 7 Pasquier rue/
Jusqu'au moment qu'il se rue/Chez madame O RA KI RI".
• Carte postale du bar-tabac de Carqueiranne, 29 mars 1921, 22 lignes à l'encre noire:
Cocteau remercie Fénéon des quelques mots qu'il a consacrés au recueil Escales (1920), et demande des nouvelles de Lucien Daudet. "Ici je travaille et votre visage s 'ajoute à ceux que j'ai coutume de voir autour de ma table pendant que j'écris. Radiguet fait des merveilles. C'est la première fois qu'un poète vivant m'étonnne".
• Lettre d
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue