TÊTE DE DÉMÉTER. Tête de statue représentant... - Lot 30 - Pierre Bergé & Associés

Lot 30
Go to lot
Estimation :
62000 - 70000 EUR
TÊTE DE DÉMÉTER. Tête de statue représentant... - Lot 30 - Pierre Bergé & Associés
TÊTE DE DÉMÉTER.
Tête de statue représentant la déesse Déméter de face, le visage empreint de mélancolie, les cheveux coiffés en fines mèches ondulées séparées par une raie médiane et retombant en parotides le long du cou, ceints d'un fin bandeau, l'arrière couvert de l'himation.
Marbre.
Quelques éclats et bouchages, légère usure de la surface.
Art Hellénistique, IVe siècle av. J.-C., ca. 330-320 av. J.-C.

H_26,7 cm

Ancienne collection française.
E. Koutoulakis, années 1980.
Royal-Athena Galleries, New York, 1990.

Ancienne collection J. A., Portugal, 2006.
Royal-Athena Galleries, New York, 2008.

Exposé au musée d'Art Classique de Mougins de 2011 à 2017.

Publications:
J. M. Eisenberg, Art of the Ancient World, vol. VI, 1991, n° 11.
J. M. Eisenberg, Art of the Ancient World, vol. XI, 2000, n° 4.
J. M. Eisenberg, Art of the Ancient World, vol. XVIII, 2007, n° 4.
J. Boardman, Mougins Museum of Classical Art, 2011, p. 58, fig. 1.
Déméter, fille de Cronos et de Rhéa, est la déesse maternelle de la Terre.
Son culte est étroitement lié avec celui de sa fille Perséphone. Celle-ci, au moment où elle cueillait un narcisse, fut enlevée par Hadès. Déméter inconsolable commença alors la quête de sa fille, négligeant ainsi les récoltes de la terre. Se rendant compte d'une famine menaçante, Zeus exigea à Hadès de rendre Perséphone à sa mère.
La tête présentée, à l'exécution idéalisée et mélancolique, exprime la souffrance de Déméter à la perte de Perséphone, douleur quasi-stoïcienne de l'acceptation du destin de sa fille. Elle est un remarquable témoignage du début de l'art hellénistique, en un compromis mêlant réalisme et ennoblissement du sujet.
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue