GIJS BAKKER (PAYS-BAS 1942)

Lot 161
Aller au lot
800 - 1 200 €
Result with fees
Result : 4 129 €

GIJS BAKKER (PAYS-BAS 1942)


Bracelet, 1967
Aluminium
H_11 cm L_7 cm
Expositions:
- Object to wear, by five dutch jewelry designers Smithsonian Intitution, Washington, USA 1969-71, Van Abbemusuem, Eindoven, Holland, 1969.
Ornementa 1, Pforzheim, 1989
- De show van Gijs+Emmy, Stedelijk Museum Amsterdam, 2014
- Jewels of Mind and Mentality, Dutch jewelry Design, 1950-2000, Het Kruithuis, Museum of Contemporary Art, s-Hertogenbosh, Rotterdam 2000
Bibliographie:
- Gijs Bakker and jewelry, Arnoldsche, 2005, p. 161
- Object to wear, by five dutch jewelry designers
Seul ou avec sa femme, Emmy van Leersum, Gijs Bakker est l'un des plus grands créateurs de bijoux contemporains.
Ces deux artistes ont exercé une influence majeure entre les années 1960 et 1970. Avec des bijoux non prétentieux, ils ont tourné le dos à l'élite mondiale préoccupée de signe extérieur de richesse et de statut grâce à la haute couture et aux bijoux précieux. Ils ont développé un style abstrait très simplifié et rejeté la tradition artisanale de l'orfèvre. Mais avant tout, en plaçant l'accent sur la relation entre les bijoux et le corps humain, ils ont cherché à rendre compte de la personnalité du porteur. Cet événement fondateur a été relayé par des expositions à Londres, New York, Osaka... qui ont valu une reconnaissance internationale aux deux créateurs et initié une véritable révolution dans la conception des bijoux contemporains. Lors du défilé de 1967, Gijs + Emmy avaient suscité un véritable tollé. Leurs bijoux et vêtements d'avantgarde faisaient fi des frontières qu'on croyait immuables entre la mode, le design et l'art. Préoccupés par le «total look», Gijs
Bakker et Emmy van Leersum se sont efforcés de développer la synergie entre bijoux, vêtements et personnalité du porteur, qu'il soit homme ou femme.
Une de leurs premières expositions communes fut «Sculpture to
Wear» à Amsterdam en 1966 et Londres en 1967. Aujourd'hui, Bakker continue à créer des bijoux, le sortant de son statut purement décoratif et lui donnant une place significative dans le monde du design d'art. Une importante monographie lui a été consacrée sous le titre «Gijs Bakker and Jewellery» à l'occasion de sa rétrospective au Stedelijk Museum 's-Hertogenbosch, et publiée par Arnoldsche en 2005
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue