COLONNA, Francesco.

Lot 843
Aller au lot
10 000 - 15 000 €
Result with fees
Result : 24 011 €

COLONNA, Francesco.

Hypnerotomachie, ou Discours du songe de Poliphile, deduisant comme Amour le combat a l'occasion de Polia. Soubz la fiction de quoy l'aucteur monstrant que toutes choses terrestres ne sont que vanité, traicte de plusieurs matieres profitables, & dignes de memoire. Nouvellement traduict de langage Italien en Francois. Paris, [Louis Blaubloom] pour Jacques Kerver, 1546.
In-folio [308 x 205 mm] de (6) ff., 157 ff., (1) f. pour la marque: vélin ivoire, dos lisse orné de filets et fleurons dorés, filet doré encadrant les plats, traces d'attaches, tranches bleues (reliure du début du XVIIe siècle).
Édition originale de la traduction française par Jean Martin.
Elle a paru un an après que les descendants d'Alde Manuce aient donné à Venise une seconde édition du texte originel. "It is noteworthy that this French version [...] should appear in the mid-1540s, just after the release of the second Venetian edition, and particularly that the venue is Paris. During this period, Gian Francesco Torresani established an Aldine export agency there, overseen by none other than Jean Grolier, France's most famous bibliophile. It was managed by the bookseller Jean Picard, latterly identified as the Entrelac binder" (Brulingham & Whiteman, The World from here, Treasures from the great libraries of Los Angeles, nº 53).
Premier tirage des 181 bois gravés, dont 13 à pleine page.
Ils s'inspirent des gravures italiennes parues dans l'édition de 1499 et furent sans doute composés par Jean Goujon et Jean Cousin l'aîné selon les canons d'un art français, "with shaded lines, elongated figures, and more lavish landscape and architectural detail" (Ruth Mortimer).
Cette première édition française comprend en outre douze planches de monuments et de jardins qui ne figuraient pas dans l'édition italienne.
Un grand livre d'art.
Comme le souligne Robert Brun, l'édition française du Songe de Poliphile, "un des ouvrages illustrés les plus célèbres du XVIe siècle, [...] a exercé une influence considérable, non seulement sur l'esthétique du livre à cette époque mais aussi dans les multiples applications de l'art décoratif". Dans l'article qu'elle consacre à l'ouvrage dans le récent Dictionnaire encyclopédique du livre, Marianne Grivel insiste sur cet aspect: "Le talent de Jean Martin et la beauté des gravures, d'une grande souplesse plastique, expliquent le succès du Songe de Poliphile en France. [...] L'oeuvre devient le modèle d'une esthétique qui s'exprime dans l'art des jardins (la grotte de La Bastie d'Honoré d'Urfé) ou dans la littérature.
[...] L'influence du Songe de Poliphile restera forte durant tout le XVIIe siècle, aussi bien dans le domaine littéraire (Jean de La Fontaine), que dans la peinture (Eustache Le Sueur) ou dans l'art des jardins (le Labyrinthe de Versailles, imaginé par Charles Perrault et composé par André Le Nôtre en 1666)."
Bel exemplaire en vélin ancien.
Quelques taches. Manque de papier dans la marge du feuillet 152, sans atteinte du texte.
Petite déchirure au feuillet 99, sans perte. Manques de vélin sur les coupes du plat inférieur et sur le mors supérieur.
Une languette de papier a été collée anciennement dans la marge inférieure du dernier feuillet portant la marque de l'imprimeur: elle masque une inscription manuscrite en néerlandais du XVIIe siècle.
La figure à pleine page du Priape, dont le sexe a parfois été masqué par des mains prudes, est ici intacte.
Ex-libris manuscrit de Petrus Smidts (Sum Petrus Smidts medicus), sans doute l'éditeur des anagrammes de Lucas de Vriese sur l'Ave Maria (Bruges, 1700). L'exemplaire a ensuite figuré, au XVIIIe siècle, dans la collection anglaise de Foljambe, avec monogramme doré en pied du dos (cat. Christie's Londres, 2008, nº 184).
Rahir, Bibliothèque de l'amateur, 375: "Belles figures gravées sur bois, interprétation très libre, et dans le meilleur goût de la Renaissance française, des figures des éditions italiennes de 1499 et 1545. La figure de la page 69 est souvent mutilée. La marque de l'imprimeur à la fin manque parfois dans l'édition de 1546."- Mortimer, French Sixteenth Century Books, nº 145.- Brun, Le Livre français illustré de la Renaissance, p. 156.- Grivel in Dictionnaire encyclopédique du livre, III, p. 740.
Un des plus beaux livres illustrés français de la Renaissance
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue