RABELAIS, François.

Lot 845
Aller au lot
60 000 - 80 000 €
Result with fees
Result : 89 726 €

RABELAIS, François.

Le Tiers Livre des faicts et dicts heroïques du bon Pantagruel. Reveu, & corrigé par l'Autheur, sus la censure antique. L'autheur susdict supplie les lecteurs benevoles, soy reserver a rire au soixante & dixhuytiesme livre.
On joint, du même, en reliure uniforme:
Le Quart Livre des faicts et dicts heroiques du bon Pantagruel. Paris, de l'imprimerie de Michel Fezandat, 1552.
2 volumes in-8 [156 x 107 mm] de 160 ff. mal chiffrés 170 sans manque, (3) ff. de table et (1) f. blanc; (19) ff., 144 ff., (4) ff. de table, (1) f. blanc, (10) ff. le dernier blanc, pour la Briefve declaration: maroquin rouge, dos à nerfs richement ornés à petit fer, triple filet doré encadrant les plats, coupes et bordures intérieures décorées, tranches dorées (reliure de la fin du XVII e siècle).
Réunion de deux éditions précieuses parues du vivant de Rabelais: les exemplaires ont été luxueusement reliés en maroquin vers 1700.
Ces deux éditions ont été l'objet de nombreuses spéculations et travaux bibliographiques, singulièrement Le Quart Livre, dont Vérène de Diesbach a donné une synthèse dans le catalogue de la bibliothèque de Jean A. Bonna (XVIe siècle, 2017, nº 284).
Édition définitive du Tiers Livre, en partie originale.
C'est la dernière édition à avoir été revue et augmentée par Rabelais. "Il se servit de l'édition originale de Chrestien Wechel de 1546 pour annoter, modifier et augmenter son texte, dont il corrigea également les épreuves. [...] Mireille Huchon a prouvé que les corrections faites sous presse démontraient un soin minutieux relatif aux usages orthographiques très certainement imputables à l'auteur" (Vérène de Diesbach).
Deuxième édition du Quart Livre complet, avec la Briefve Declaration.
Le cas du Quart Livre est autrement complexe, car on a longtemps confondu, ou qualifié de tirages, deux éditions distinctes données la même année par Michel Fezandat et, pour rendre la question plus inextricable encore, il arrive parfois que des exemplaires aient été formés de cahiers provenant des deux éditions, comme ici. "These editions have caused more confusion, perhaps, than any others which were printed during Rabelais's lifetime" (Rawles & Screech).
En résumé, "sans doute pour répondre à une forte demande peut-être encouragée par une certaine publicité qu'avait provoquée la suspension de la vente décrétée par le Parlement le 1er mars, Fezandat s'efforça de produire une seconde édition calquée le plus possible sur la précédente" (V. de Diesbach)
- les différences observées entre les deux se limitant à des variantes typographiques. À la fin de la première édition, Fezandat fit ajouter un peu plus tard dix feuillets contenant une Briefve declaration d'aulcunes dictions plus obscures.
L'exemplaire de cette deuxième édition présente ici des caractéristiques qui le rendent singulier.
Comme l'exemplaire de la Bibliotheca Bodmeriana, les feuillets B2 et B7 ne sont pas cartonnés et les feuillets 112 et 133 présentent des erreurs de numérotation, ce qui fait dire aux bibliographes: "This copy would therefore seem to be a hybrid, made up from leaves from both editions."
C'est, à l'évidence, le même cas ici.
Par ailleurs, il comprend à la fin la Briefve declaration, qui ne se trouve d'ordinaire que dans les exemplaires de la première édition: il est vrai qu'elle a été insérée au XIXe siècle.
Les Rabelais de Lord Spencer.
Charles Spencer (1674-1722) avait réuni onze volumes de Rabelais, dont plusieurs unica, qui furent vendus en bloc en 1882. La collection rabelaisienne fut acquise par la librairie Morgand qui en donna, dans son Bulletin de 1883, une description extrêmement détaillée. Le Quart Livre était annoncé comme "incomplet du titre, de 3 feuillets de l'Epitre et d'un feuillet du Privilège" et ne comprenait alors pas à la fin la Briefve Declaration. Il fut complété à l'aide d'un autre exemplaire quelques années plus tard.
La collection cédée à Henri Bordes fut acquise à la vente de ce dernier par Lebeuf de Montgermont, puis divisée, les deux volumes se trouvant dès lors décrits séparément. On les retrouve ensuite au catalogue de la bibliothèque du libraire Édouard Rahir, qui en avait été le premier bibliographe lorsqu'il dirigeait la librairie Morgand.
Provenance:
Charles Spencer, comte de Sunderland, avec cote manuscrite (Bibliotheca sunderlandia 1882, nº 10475: vendus avec 9 autres volumes); Librairie Morgand (Bulletin 1883, nº 8597; 6 et 8. Curieusement, l'exemplaire du Quart Livre est décrit comme réglé, ce qu'il n'est pas); Henri Bordes, avec ex-libris (cat. 1897, nº 66); Lebeuf de Montgermont (cat. 1914, nº 392 et nº 395); Édouard Rahir, avec ex-libris (cat. V, 1937, nº 1545 et nº 1547: les deux volumes décrits séparément furent vendus ensemble).
Réunion exceptionnelle en reliure décorée parisienne exécutée à la fin du XVIIe siècle.
Rawles & Screech, A New Rabelais Bibliography, n° 36 et nº 46: les exemplaires sont cités pp. 195 et 235.- Tchemerzine V, pp. 289 et 292.
Les Rabelais de Lord Spencer
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue