RABELAIS, François.

Lot 861
Aller au lot
40 000 - 60 000 €
Result with fees
Result : 60 660 €

RABELAIS, François.

La Plaisante, et Joyeuse Histoyre du grand geant Gargantua. Prochainement reveue & de beaucoup augmentée par l'autheur mesme.
Suivi de:
Second livre de Pantagruel, roy des Dipsodes, restitué à son naturel: avec les faictz & prouesses espouventables. Plus les merveilleuses navigations du disciple de Pantagruel, dict Panurge.
Suivi de:
Tiers livre des faictz, et dictz heroiques du noble Pantagruel. [...]
Suivi de:
Le Quart livre des faictz & dictz Heroiques du noble Pantagruel. Valence, Claude La Ville, 1547-1548 [Genève?, vers 1600?].
4 parties (les deux dernières à pagination continue) reliées en 2 volumes in-16 [113 x 73 mm] de 246 pp., la dernière non chiffrée, (5) ff. blancs; 320 pp. titre compris [la Pantagrueline prognostication et le Voyage & Navigation de Panurge, qui occupent les pp. 215-320, sont reliés en tête du tome II]; 349 pp., (1) f.
blanc pour la troisième partie [le Quart livre, qui occupe les pages [281]-349, est précédé d'un titre particulier]: maroquin rouge, dos à quatre nerfs richement ornés à petit fer, large dentelle dorée "à La Vieuville" encadrant les plats avec armes dorées au centre, coupes décorées, doublures de maroquin rouge encadrées d'une roulette, de deux filets et d'une large dentelle fleurdelisée dorés, tranches dorées sur marbrures (reliure de la fin du XVII e siècle).
Édition illustrée des quatre premiers livres de Rabelais.
Elle porte sur les titres l'adresse et la date de la première édition collective (Valence, 1547) mais elle a été imprimée une cinquantaine d'années plus tard: elle est généralement attribuée à des presses genevoises vers 1600, mais pourrait avoir été imprimée à Rouen vers 1610 ou 1620.
Les deux premiers livres suivent le texte de l'édition Dolet de 1542, le troisième celui de Lyon, 1546.
Le Quart livre est publié d'après l'édition de 1548.
L'illustration, gravée sur bois, comporte 166 vignettes tirées dans le texte (nombreuses répétitions).
Exemplaire ravissant, relié à la fin du XVIIe siècle pour un des Curieux, en maroquin doublé orné de la dentelle dite "à La Vieuville".
On connaît aujourd'hui une trentaine de spécimens de ce type de reliures exécutées par Luc-Antoine
Boyet vers 1690-1710. Elles étaient destinées à l'un des membres de la famille La Vieuville, "soit le marquis René François de La Vieuville (1652-1719), soit, plus probablement, son frère cadet le bailli
Jean de La Vieuville, dont un certain nombre de livres ont pu passer à sa mort, en 1714, à son frère aîné. L'un et l'autre appartenaient au petit cercle des "curieux" qui s'est développé à Paris à la fin du règne de Louis XIV et dont l'activité anticipe le grand mouvement bibliophilique du plein XVIIIe siècle" (Jean-Marc Chatelain).
Ce groupe, qui comptait également Jérôme Duvivier - l'ami de La Fontaine - et Antoine Leriche, a fait l'objet d'une exposition au Musée Condé de Chantilly en 2002, sous la direction d'Isabelle de Conihout et de Pascal Ract-Madoux: Reliures françaises du XVIIe siècle, grands décors et reliures pour les curieux.
La Bibliothèque Mazarine conserve un second exemplaire de cette édition antidatée de Rabelais, en maroquin olive, aux armes de René-François de La Vieuville; si bien que l'exemplaire proposé ici revient vraisemblablement à son frère Jean.
Le titre de la première partie porte en tête une note manuscrite à destination du relieur: "doublé dehors et dedans 2. v[olumes]." Jean-Marc Chatelain cite deux autres reliures La Vieuville comportant cette indication manuscrite.
Par ailleurs, la Pantagrueline prognostication et le Voyage & Navigation de Panurge, qui forment les pages 215 à 320 du Second Livre, ont été reliés en tête du tome II afin d'obtenir deux volumes d'égale épaisseur, témoignant d'un souci bibliophilique remarquable.
Aux armes de Le Fèvre de Caumartin.
Intendant des Finances puis conseiller d'État, Louis-Urbain Le Fèvre de Caumartin (1653-1720) fut un des amateurs les plus raffinés au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles. Sa bibliothèque de Saint-Ange, près de Fontainebleau, était renommée: Guigard fait observer qu'il avait pour habitude de faire dorer ses armes sur les livres déjà reliés dont il faisait l'acquisition ou qui lui étaient offerts, ajoutant son ex-libris armorié gravé, comme ici.
Les feuillets blancs de la première partie contiennent une longue notice manuscrite à l'encre de la fin du XVIIe siècle retraçant la vie de Rabelais; elle s'achève sur le dernier feuillet chiffré et les feuillets blancs du second volume.
Quelques rousseurs; manque angulaire de papier au feuillet B3 du Tiers livre, sans perte de texte.
Provenance: Jean de La Vieuville, pour qui la reliure a été exécutée.- Louis-Urbain Le Fèvre de Caumartin (1653-1720), avec armes sur les plats et ex-libris armorié gravé.- Henri Bonnasse, avec ex-libris.
- Pierre Berès (cat. IV, 2006, Le Cabinet des livres, nº 32).
Rawles & Screech, A New Rabelais Bibliography, nº 39.- Chatelain, Livres du Cabinet de Pierre Berès, 2003, n° 10: cet exemplaire.
- Conihout & Ract-Madoux, Reliures françaises du XVIIe siècle. Chefs-d'oeuvre du Musée Condé, 2002, pp. 64-69.- Chatelain, La Bibliothèque de l'honnête homme: livres, lectures et collections en France à l'âge classique, p. 133-134 et p. 155, ill. n° 40: "On connaît aujourd'hui, en reliure doublée ou non, vingt-sept ouvrages ornés d'une dentelle La Vieuville. À l'exception d'une édition en italien, il s'agit toujours de textes en français, où Rabelais voisine avec Pétrone, les livres à figures avec des textes historiques du XVIIe siècle, les mystères d'Arnoul Gréban avec de modernes nouvelles galantes et historiques, donnant ainsi une image fidèle de ce que pouvait être, dans toute sa diversité, l'esprit de curiosité en matière de livres chez un amateur de la fin du règne de Louis XIV, quand recherche des livres anciens et goût littéraire restaient encore étroitement solidaires."
Le Rabelais d'un Curieux, somptueusement relié en maroquin doublé "à La Vieuville"
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue