CALLOT, Jacques.

Lot 870
Aller au lot
4 000 - 6 000 €
Result with fees
Result : 13 901 €

CALLOT, Jacques.

Les Miseres et les Malheurs de la guerre. Representez par Jacques Callot Noble Lorrain.
Et mis en lumiere par Israel son amy. Paris, Israël Henriet, avec privilège du Roy, 1633.
Album petit in-4 oblong [181 x 270 mm] de 18 ff.: maroquin janséniste rouge, dos à nerfs, coupes filetées or, dentelle intérieure, tranches dorées (Chambolle-Duru).
Chef-d'oeuvre de Jacques Callot (Nancy 1592-1635), la suite dessinée et gravée à la fin de sa vie est un des sommets de la gravure originale. En 1633, ces Misères sont celles de l'époque et de toutes les guerres. Elles préfigurent toutefois sans ménagement la stratégie de l'effroi, loin des guerres conventionnelles entre militaires - en résonnance profonde avec les Désastres de la guerre de Goya, la toile monumentale de Guernica ou avec Horreur de la guerre de Bernard Buffet.
Suite complète composée d'un frontispice et de 17 eaux-fortes originales.
Épreuves du deuxième état sur trois.
Les planches numérotées, en bas à droite, comportent une légende attribuée à l'abbé de Marolles sous forme de sixain, de même que l'excudit d'Israël Henriet. Ami d'enfance du Lorrain, ce dernier détenait les cuivres et l'exclusivité de leur tirage.
Le maître de l'eau-forte en a renouvelé la technique. Il avait substitué au vernis tendre, en usage jusque-là, le vernis dur des luthiers qui donne libre cours à la virtuosité de sa pointe tout en conférant au trait l'acuité du burin.
Avec une science éprouvée de la mise en scène et du détail, les tableautins restituent l'Enrôlement des troupes, la Bataille, le Pillage et incendie d'un village, l'Attaque de la diligence, l'Hôpital, les Mourants sur les bords des routes, la Pendaison, le Bûcher.
Loin d'être intemporelle, la suite est liée à l'histoire immédiate des ravages de la guerre de Trente
Ans en son mitan. Pour ce qui est de son sens profond, une réflexion de Marc Fumaroli transcende les interprétations divergentes des historiens: "Les Misères de la guerre, peut-être commandées par la cour de France, ne sont pas plus que les autres spectacles de la mort une protestation contre l'injustice ou un apitoiement sur la patrie menacée, mais un dévoilement de la condition humaine."
Exemplaire d'exception, d'un tirage homogène et contrasté; les épreuves sont dotées de très grandes marges.
Conformément au goût de l'époque, la suite est le plus souvent émargée: chaque épreuve étant rognée "au témoin du cuivre". Dans le cas présent, les épreuves mesurent 181 x 270 mm.
Des bibliothèques René Descamps-Scrive (Cat. I, 1925, n° 54) et Édouard Rahir (Cat. V, n° 1277).
Brunet I, 1489, n° 18.- Rahir, Bibliothèque de l'amateur, p. 352.- Lieure, Jacques Callot. Catalogue raisonné 1989, n° 1339-1356.
- Fleurons de la Bodmeriana, 2005, n° 39.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue