FLAUBERT, Gustave.

Lot 905
Got to lot
Estimation :
10000 - 15000 EUR
Result with fees
Result : 14 950EUR
FLAUBERT, Gustave.
Lettre adressée à Louise Colet. Sans lieu ni date [Croisset, 6 ou 7 août 1846].
Lettre autographe; 10 pages in-4 [219 x 175 mm]. Date de la main de Louise Colet en tête.
Extraordinaire et très longue lettre amoureuse adressée à Louise Colet peu après le début de leur rencontre.
Tumultueuse, la liaison de Gustave Flaubert avec Louise Colet (1810-1876) est à l'origine d'une correspondance justement célèbre.
C'est à Paris, dans l'atelier du sculpteur Pradier, que Gustave Flaubert fit, en juin 1846, la connaissance de Louise née Révoil, de plus de dix ans son aînée. Écrivain, mariée en 1834 au flûtiste Hippolyte
Colet, elle composait essentiellement des poèmes dont les recueils furent plusieurs fois couronnés par l'Académie française.
La liaison avec Flaubert débuta le 29 juillet 1846. Rentré à Croisset, Flaubert lui écrivit souvent et longuement. Ils se rencontraient quelquefois à Mantes ou à Paris, mais moins fréquemment qu'elle ne l'aurait souhaité. Amante et interlocutrice avec qui il échangeait des idées et parlait de littérature, elle inspira à "l'ours de Croisset" quelques-unes de ses plus belles lettres.
Après une première rupture en 1848, Flaubert renoua dès son retour du voyage en Orient - jusqu'en 1855. "Tu es bien la seule femme que j'ai aimée et que j'ai eue ", lui déclare ici le misogyne sentimental.
Deuxième lettre adressée par Flaubert à Louise Colet: le nouvel amant s'y dépeint sans fard, ne dissimulant ni ses tourments, ni la passion qui le dévore.
"Je suis brisé étourdi comme après une longue orgie - Je m'ennuie à mourir. J'ai un vide inouï dans le coeur, moi si calme naguère si fier de ma sérénité et qui travaillais du matin au soir avec une âpreté soutenue. Je ne puis ni lire ni penser ni écrire. Ton amour m'a rendu triste. Je vois que tu souffres - Je prévois que je te ferai souffrir. Je voudrais ne jamais t'avoir connue pr toi, - pr moi ensuite et cependant ta pensée m'attire sans relâche. J'y trouve une douceur
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue