André BRETON. Carnet de notes pour Nadja.... - Lot 116 - Pierre Bergé & Associés

Lot 116
Go to lot
Estimation :
40000 - 50000 EUR
Result with fees
Result : 71 500EUR
André BRETON. Carnet de notes pour Nadja.... - Lot 116 - Pierre Bergé & Associés
André BRETON. Carnet de notes pour Nadja. Sans lieu [Paris], octobre 1926. Carnet de notes en toile écrue (15 x 9 cm), de 27 pages autographes à l'encre noire; étui-chemise de P.-L. Martin. Un document capital: le journal autographe d'André Breton restituant sa relation éphémère avec Nadja du 4 au 16 octobre 1926. Ces 27 pages constituent une source de premier ordre pour la genèse du récit. Les premières pages ont été rédigées le samedi 16 octobre. Le carnet relate sous forme synoptique la rencontre fortuite de Breton avec la future héroïne le 4 octobre 1926 aux abords de la rue Lafayette: En sortant de la Libie de l'Humanité (6h1/2 env.). Le passage. Un carrefour. Le coiffeur du bd Magenta (démenti ultert). Par les rues. L'argent. Un café devant la gare du Nord. Terrasse. Son récit. «Ferdy». Les étudiants. Le père de «Ferdy». (Lille) (Puis Paris:)”. Des rendez-vous quasi quotidiens s'ensuivent, jusqu'à la nuit de leur union à Saint-Germainen- Laye du 12 au 13 octobre, laquelle signifi era la rupture. Ils seront relatés dans le livre dont le carnet fournit déjà la trame fi dèle. Les notes de Breton se limitent à des anecdotes et à des impressions en apparence insignifi antes, selon son parti pris d'exactitude, convaincu que “ces menus faits nous en apprennent davantage sur les individus que de longs témoignages ou de longs commentaires” (Marguerite Bonnet, in Breton, OEuvres complètes I, Bibliothèque de la Pléiade). Quelquefois, l'auteur se corrige après-coup; ainsi, il avait noté “Sa fille” mardi 5, puis se reprend: “non: le lendemain.” En effet, cette enfant dont “elle lui a appris avec autant de précautions l'existence” (OEuvres I, 698) se trouvera évoquée lors de l'épisode de la place Dauphine, le mercredi 6. Dès le premier jour, le carnet enregistre des bribes de conversation, “phrases qui sont celles où je retrouve le mieux le ton de sa voix et dont la résonance en moi demeure si grande” (Breton, Nadja, OEuvres I, p. 719). “«Q
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue