Jean GENET & Paul MORIHIEN.

Lot 245
Go to lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Result with fees
Result : 3 791EUR
Jean GENET & Paul MORIHIEN.
Contrat d'édition de Jean Genet aux éditions Paul Morihien. Paris, 26 juillet 1947.
In-4 de (2) ff.: demi-maroquin noir à grain long à bandes, étui (Loutrel).
Important ensemble de pièces restituant les liens parfois conflictuels unissant Jean Genet et l'éditeur Paul Morihien.
1. Contrat d'édition passé le 26 juillet 1947 pour “Querelle de Brest, Heliogabale, Pompe funèbre, Le journal d'un voleur.” Signé à deux reprises et parafé cinq fois, le contrat établit le versement d'un à-valoir de50000 Francs pour chaque publication et précise: “M. Genet garantit à M. Morihien l'exclusivité de sa production à l'exception des publications suivantes: 1º ) un tirage à trois cents exemplaires de Pompe Funèbre par les Éditions Gallimard représentées pat M. Gaston Gallimard 2º ) un tirage à deux mille exemplaires à six cents frs maximum de Pompe Funèbre par les Éditions du Palimurge représentées par M. Jean Jacques Pauvert 3º ) un tirage à cinq cents exemplaires du journal d'un Voleur par M. Albert Skira.” 2. Cinq dessins originaux à l'encre de Jean Cocteau et 5 reproductions: essais de couverture de Pompes funèbres pour l'édition donnée par Paul Morihien, la deuxième parue en 1947.
3. Trois lettres autographes signées de Jean Genet adressées à Paul Morihien.
Lettres de récrimination non datées mais de 1947; Genet réclame de l'argent pour finir la maison qu'il avait entrepris de construire pour son amant Lucien et la femme de celui-ci, Ginette. “Mon Petit Paul, je suis très fâché. Tu m'avais promis le fric dès mon arrivée. J'en ai donc disposé et tu me laisses dans le pétrin. Je trouve ça un peu dégueulasse, car moi je corrige Pompes Funèbres. Et je travaille. Je compte sur toi avant samedi le mandat de 50.000 fr. Encore une fois tu n'es pas régulier. Salut.”
Dans la dernière, Genet explique: “Les murs - tous les murs - de la maison sont montés: malheureusement je ne peux pas faire le toit avant que d'avoir l'argent.”
Lucien a déposé les épreuves de Pom
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue