ALHAZEN (Ibn Al-Haytham).

Lot 13
Aller au lot
25 000 - 30 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 50 550 €

ALHAZEN (Ibn Al-Haytham).

Opticae Thesaurus libri septem, nunc primum editi. Eisudem liber de Crepusculis & nubium ascensionibus. Item Vitellonis libri X. Omnes instaurati, figuris illustrati & aucti, adiectis etiam in Alhazenum commentariis, a Federico Risnero. Bâle, Episcopius, 1572. In-folio
(322 x 212 mm) de 4 ff.n.ch. (dernier blanc), 288 pp. [pour Alhazen]; 4 ff.n.ch., 474 pp., 1 f.n.ch (avec la marque de l'imprimeur); vélin souple, titre manuscrit au dos (reliure de l' époque).
Adams, A-745; Dibner, Heralds, 138; Wellcome, 3044; Norman, 1027; Becker, 8; DSB, VI, 189-210.
Editio princeps de l'ouvrage d'Alhazen sur l'optique, publié avec les commentaires de Friedrich Risner.
On y trouve également le Traité sur le crépuscule, attribué au professeur du XIIe siècle al-Jayyani dans lequel il tente de calculer la hauteur de l'atmosphère.
Mathématicien et philosophe, Alhazen ou Ibn al-Haytham, de son vrai nom Abu Ali al-Hasan ibn al-Hasan ibn al-Haytham (v. 965-v. 1040) est un des précurseurs de la méthode scientifique expérimentale, mais aussi un des premiers physiciens théoriciens à utiliser les mathématiques.
Il s'illustra par ses travaux fondateurs dans tous les domaines de l'optique.
Alhazen fut un des premiers physiciens à étudier la lumière, un des premiers ingénieurs et un des premiers astronomes du monde musulman moyen-oriental.
Dans cet ouvrage, il prouve scientifiquement la théorie de l'intromission d'Aristote selon laquelle la lumière entre dans l'oeil. Il prouve que tous les objets reflètent la lumière dans toutes les directions, mais c'est lorsqu'un rayon entre en collision à 90° avec l'oeil qu'on verra l'objet reflétant le rayon.
Il prouva également par ses démonstrations scientifiques que l'oeil perçoit effectivement deux images même si on n'en voit qu'une.
Le livre V consacré à la catadioptrique décrit la question connue aujourd'hui sous le nom de «problème d'Alhazen» sur la réflexion sur un miroir sphérique.
L'ouvrage d'Alhazen est suivi par la Perspectiva du moine Polonais Witello. Ouvrage très inspiré des oeuvres d'Alhazen, c'est essentiellement par le livre de Witello que les travaux du grand scientifique arabe seront diffusés à la Renaissance et inspireront particulièrement Bacon et Kepler dans leurs recherches. Le volume est illustré de très nombreuses gravures sur bois dans les deux textes.
“[Alhazen's] approach attracted the attention of such later mathematicians as Witelo, Kepler, and Descartes, all of whom employed it, the last in his successful deduction of the sine law” (DSB).
“First printed edition of a fundamental work on optics, it was translated from the Arabic in the twelfth century and became the foundation of Western optical science through Witelo, Roger Bacon, Peckham and Kepler” (Becker).
Trace de mouillure touchant toutes les marges; gardes renouvelées et vélin très restauré.
Edition princeps of the Latin text of Optics, edited by Friedrich Risner, including the spurious Treatise on twilight, containing the first calculation of the height of the atmosphere and Witello's Perspectiva, the most important commentary on Alhazen's Optics, Alhazen's major work.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue