SABBATTINI, Nicola

Lot 312
Aller au lot
15 000 - 18 000 EUR

SABBATTINI, Nicola

Pratica di fabricar Scene, e machine ne'Teatri. Ravenne, Pietro de' Paoli &
Giovanni Battista Giovanelli, 1638. In-4 (251 x 186 mm) de 12, 168 pp.; vélin ancien, conservé dans une boîte en toile verte moderne.
Kat. Berlin, 2786; Cicognara, 780; Riccardi, I, 405; Vagnetti, EIIIb26 ("opera classica di tecnica theatrale").
Première édition collective de ce rarissime précis de géométrie théâtrale et de mise en scène dont la seconde partie est en édition originale.
Architecte et homme de théâtre, élève du mathématicien Guidobaldo del Monte, qui lui enseigna les techniques de la perspective, Nicola Sabbattini (1548-1632) entra au service du duc Francesco Maria della Rovere puis du Cardinal Grimaldi. Il modifia à Pesaro, sa ville natale, le Teatro del Sol et l'équipa de machines de scène décrites dans la seconde partie de cet ouvrage. On lui attribue également la construction du théâtre de Modène.
L'idée de Sabbattini fut d'imaginer un théâtre en forme de lyre terminé par une scène où tout s'agence pour le triomphe de l'illusion visuelle. Il énumère ici les moyens les plus simples et les plus élaborés pour créer ces phénomènes illusoires nécessaires à l'art dramatique.
Le traité de Sabbattini aborde aussi un problème récemment posé par l'évolution du théâtre: où placer l'orchestre dans un théâtre lorsque celui-ci devient opéra ? L'orchestre était jusqu'à présent situé sur la scène. Il n'était souvent composé que des acteurs jouant eux-mêmes d'un instrument. Avec la création des premiers opéras, principalement ceux de Monteverdi, la scène ne peut désormais plus contenir des orchestres entiers au risque de rompre l'équilibre entre musique et jeu des acteurs. Sabbattini imagine une solution: placer l'orchestre sous l'avant-scène, de façon à obtenir une acoustique parfaite (Livre I, chapitre 36, Como si debbano accomodare i musici). Cette nouvelle disposition prévalut aussitôt, et ce encore aujourd'hui.
Chacun de ses projets est développé dans un long commentaire accompagné d'un schéma explicatif gravé sur bois, des figures sur bois représentant les scènes et les décors. En outre l'ouvrage est orné d'une très belle série d'initiales à fond floral.
Louis Jouvet écrivit dans la préface de l'édition française publiée en 1942 que grâce à Sabbattini, il a "découvert un traité de la machinerie, une psychologie du machiniste (...) un manuel de décorateur et du peintre (...) une stratégie du spectacle (...) un code pratique de l' illusion".

Provenance: Libreria Sarti (cachet, avec annulation) - note italienne du XIXe siècle sur la garde.
Quelques rousseurs; vélin de remploi avec le dos restauré, gardes partiellement renouvelées.
First collected edition of the first book entirely devoted to stage design. Sabbatini was a pupil of
Guidobaldo del Monte, mentioned in the preface, who taught him the basics of perspective.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue