L.S. adressée au consul de Venise Alexandre...

Lot 4
Aller au lot

L.S. adressée au consul de Venise Alexandre...


L.S. adressée au consul de Venise Alexandre Vigouroux, à Venise sur l'état de Moscou lors de la campagne en Russie de Napoléon. Wilna, 22 septembre 1812. Bi-folium
(312 x200 mm) 2 pp., pliées.
Très importante et longue lettre donnant des détails sur le quartier général de Napoléon lors de son entrée à Moscou et l'incendie de la ville.
Hugues-Bernard Maret, duc de Bassano (1763-1839) fut nommé secrétaire d'état en 1799, puis chef de Cabinet du Premier Consul en 1802.Son intelligence et sa phénoménale puissance de travail furent très appréciés par l'Empereur qu'il accompagna dans ses voyages comme dans ses campagnes militaires. Devenu duc de Bassano en 1809 il est nommé ministre des relations extérieures en 1811 et suit l'empereur pendant la campagne en Russie, devenant à Vilnius, Gouverneur de la Lituanie. C'est pendant cette période qu'il adresse cette belle lettre au Consul général dans l'adriatique à Alexandre Vigouroux, alors installé à Venise.
Après avoir donné des renseignements sur progression de l'armée impériale, Bassano décrit avec beaucoup de détails l'état de Moscou pendant et après le siège de la ville, dirigé par Napoléon de son quartier général au Kremlin.
«Monsieur, je m'empresse de vous transmettre les détails que je reçois du quartier général de sa majesté sur les dernières opérations de l'armée et sur son entrée à Moscou.
Depuis la bataille de la Moscowa l'armée française a poursuivie l'ennemi sur les trois routes de Mojaïsk, de Swengorod et de Kolouga sur Moscow. Le roi de Naples [Joachim Murat] était le 9 à Koubinskoe, le Vice Roy à Rouga et le Prince
Poniatowski à Socienskoé... Le 14 à midy nous sommes entrés à Moscow...
Moscow est aussi grand que Paris; c'est une ville extrêmement riche remplie des palais des principales familles de l'Empire. Le gouverneur russe Rostopchin a voulu ruiner cette belle ville l'ors qu' il a vu que l'armée russe l'abandonnait... Le roy de Naples... s'empara du Kremlin. Nous avons trouvé à l'arsenal 60000 fusils neufs et 120 pièces de canons sur leurs affûts.
Le plus grand désordre régnait dans la ville; des forcenés ivres courraient dans les quartiers mettant le feu partout; le gouverneur Rostopchin... avait eu la précaution de faire enlever les pompes et les pompiers. Aussi l'anarchie la plus complète a désolé cette grande et belle ville et les flammes la consument...
L'Empereur est logé au Kremlin qui est au centre de la ville comme une espèce de citadelle entourée de hautes murailles...
Recevez Monsieur l'assurance de ma parfaite considération, Duc de Bassano»
Très beau document historique.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue