Louis-Ferdinand Céline.

Lot 121
Aller au lot
Estimation :
5000 - 6000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 15 165EUR
Louis-Ferdinand Céline.
Voyage au bout de la nuit. Roman. Nouvelle édition avec 155 dessins de Gen-Paul. Paris, Éditions Denoël, 1942.
Fort in-8 : demi-maroquin noir à bandes, dos lisse, plats ornés d'une composition géométrique mosaïquée de box gris et noir et de vélin blanc, non rogné, tête dorée, couverture et dos conservés (Pierre-Lucien Martin, 1956).
Première édition illustrée : 15 compositions de Gen Paul reproduites à pleine page.
Un des 42 exemplaires de tête sur vélin d'Arches, celui-ci un des 7 hors commerce (nº III) spécialement imprimé pour Gen Paul qui a rehaussé à la gouache et à l'aquarelle toutes les illustrations.
Le peintre a noté, sous la justification : "Rehaussé en couleurs par moi-même, Gen Paul 42."
Deux dessins originaux de Gen Paul, datés de 1943, ajoutés : un en frontispice et un sur le titre : portraits de Céline et de lui-même.
Double envoi de l'auteur puis de l'illustrateur :
A Gen-Paul
Sourire de la Butte
Ferd Céline Louis [dessin d'un bateau à vapeur]
A mon pote
Geninasca le roi de la feraille [sic]
Gen Paul
On ne connaît que deux ouvrages de Céline dotés d'un envoi à Gen Paul : celui-ci et un exemplaire de Mort à crédit (cat. Coulet-Faure, 1963).
Les relations entre le peintre montmartrois et le romancier, très amicales, devaient s'aigrir à la Libération : craignant d'être compromis en raison de sa proximité avec Céline, Gen Paul prit ses distances. Cependant, ayant rencontré
Milton Hindus lors d'un séjour aux États-Unis en 1946, il facilita les relations de celui-ci avec Céline. De même, s'il ne se rendit pas au Danemark, il y envoya en 1949 sa deuxième épouse, Gaby. Ils se brouilleront défi nitivement en 1952 avec la publication de Féerie pour une autre fois dans laquelle Gen Paul est dépeint en cul-de-jatte diabolique.
Quant à Geninasca, c'était semble-t-il un ferrailleur enrichi de la Butte : avait-il un lien avec Robert Geninasca marchand de pommes de terre surnommé Robert Patate né en 1932 ? Selon André Roussard, "son petit commerce appartenait à la famille Geninasca, des helvètes tessinois, propriétaire d'un cours des halles au bas de la rue Lepic."
On a monté en tête un feuillet in-4 de notes de Céline : les formules assassines et injurieuses donnent le ton : Je vous ferai manger de la peau de vache [...] voyou sans pareil, dégueulasse voyou...
Notes au verso concernant un médicament en granulés du nom d'Agocholine.
Exemplaire impeccable.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue