Honoré de BALZAC.

Lot 3
Aller au lot
Estimation :
6000 - 8000 EUR
Honoré de BALZAC.
La Femme supérieure. La Maison Nucingen, la Torpille. Paris, Werdet, 1838.
2 volumes in-8: brochés, couvertures imprimées de papier jaune: chemises en demi-veau prune, étui.
Édition originale des trois titres.
La Femme supérieure deviendra par la suite Les Employés.
Envois autographes signés sur chacun des deux faux-titres: à ma bonne mère son fils
Honoré
Balzac entretint des rapports parfois conflictuels avec sa mère Anne-Charlotte-Laure née
Sallambier, fille d'un riche négociant de Paris devenu, pendant la Révolution, agent des subsistances militaires. En janvier 1845, il écrivit à Mme Hanska: "Tous mes malheurs sont venus de ma mère; elle m'a ruiné par calcul et à plaisir. Voilà seize ans que je me débats contre l'horrible situation qu'elle m'a faite." Reproches très exagérés mais sans ambiguïté.
Née en 1778, Mme Balzac devait survivre quatre ans à son fils: elle meurt en 1854.
Les oeuvres dédicacées par le romancier à sa mère sont d'une grande rareté.
Bel exemplaire.
Il a été soigneusement lavé et rebroché sous ses couvertures datées de 1839.
Provenance: Jean Davray (1961, nº 122), Pierre Duché (II, 1972, nº 22) puis Daniel Sickles (II, 1989, nº 251).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue