Jules BARBEY D'AUREVILLY.

Lot 8
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Jules BARBEY D'AUREVILLY.
Les Diaboliques. Paris, E. Dentu, 1874.
In-12: demi-maroquin rouge à la Bradel avec coins, dos lisse orné en long, non rogné, tête dorée, couverture et dos conservés (Carayon).
Édition originale de ce recueil de six nouvelles.
Exemplaire de premier tirage, avec la couverture de papier gris clair portant le titre dans un bandeau rouge, sans mention d'édition.
"Mis en vente en novembre 1874 avec une préface où Barbey revendiquait pour un «moraliste chrétien» le droit de tout peindre puisque ces histoires sont vraies, le livre fit scandale. Comme pour Baudelaire et Flaubert, des poursuites furent engagées. Un non-lieu intervint en janvier 1875, Barbey ayant accepté de retirer son livre de la vente [...]. Il attendit 1882 pour en donner une seconde édition" (Roger Pierrot).
Une partie du tirage des Diaboliques a ainsi été détruite à la suite du procès qui a suivi la publication: près de cinq cents exemplaires encore chez le brocheur furent saisis et détruits. Une partie des autres fut remise en vente avec la mention de "deuxième édition" sur la couverture.
Bel exemplaire de la bibliothèque de Paul Eluard, avec ex-libris.
Il est enrichi de la suite des dix eaux-fortes gravées pour la deuxième édition (1882), soit neuf planches de Félicien Rops et le portrait de l'auteur par Rajon. Couverture légèrement plus courte.
(En français dans le texte, nº 300: "Sur un tirage de 2 200 exemplaires, 480 ont été saisis et détruits."- Graham, Passages d'encre, nº 8.)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue