Edmond de Goncourt.

Lot 31
Aller au lot
Estimation :
3000 - 4000 EUR
Edmond de Goncourt.
La Fille Élisa. Paris, G. Charpentier, 1877.
In-12: maroquin rouge janséniste, dos à nerfs, cinq filets dorés en doublures intérieures, non rogné, tête dorée, couverture conservée (Devauchelle).
Édition originale.
Roman célèbre, portrait sans fard d'une prostituée miséreuse et criminelle, La Fille Élisa fit scandale.
Important envoi autographe signé sur le faux-titre:
A Degas souvenir bien amical
Edmond de Goncourt
Goncourt avait rencontré Degas trois ans plus tôt, le jeudi 12 février 1874. Il rapporte sa visite dans le Journal: "Hier, j'ai passé la journée dans l'atelier d'un peintre bizarre, du nom de Degas. Après beaucoup de tentatives, d'essais, de pointes poussées dans tous les sens, il s'est énamouré du moderne; et dans le moderne, il a jeté son dévolu sur les blanchisseuses et les danseuses. Au fond, le choix n'est pas si mauvais." Il se montrera plus critique envers le peintre dans les années qui suivirent, multipliant les notations sévères sur son caractère.
Comme le remarque Christian Galantaris dans son article sur L'Illustration des romans d'Edmond et Jules de Goncourt (in Cahiers E. et J. de Goncourt, 2009, pp. 105-111), La Fille
Elisa "a inspiré quelques dessins très vifs à Degas, dessins qui n'ont pas été publiés." Ces dessins sont conservés au musée J. Paul Getty de Los Angeles.
Bon exemplaire.
Quelques piqûres, surtout sur les premiers et derniers feuillets. Restaurations à la couverture.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue