VICTOR HUGO.

Lot 38
Aller au lot
Estimation :
8000 - 12000 EUR
VICTOR HUGO.
Les Misérables. Paris, Pagnerre, 1862.
10 volumes in-8: maroquin rouge janséniste, dos à nerfs, filets dorés sur les coupes et en bordures intérieures, couvertures muettes et dos conservés, entièrement non rognés (René Aussourd).
Édition originale parisienne.
Plusieurs livres de Victor Hugo parurent à l'époque simultanément à Paris et à Bruxelles. Les Misérables furent mis en vente le 3 avril 1862 à Paris et le 30 ou le 31 mars à Bruxelles.
Un des très rares exemplaires sur grand papier vergé vert d'eau, sans mention d'édition sur les titres.
Léopold Carteret souligne que l'édition a été partagée en plusieurs tranches fictives, y compris les exemplaires sur grand papier.
(Bibliothèque nationale, En français dans le texte, nº 275.- Clouzot, p. 150: "Quelques exemplaires sur Hollande ou sur papier de couleur, qui peuvent atteindre des prix très élevés. Certains d'entre eux portent une mention d'édition.") "Ce livre avance la révolution de dix ans."
Les Misérables s'offrent comme la grande fresque sociale dont rêvait le romantisme pour dire la négativité du siècle: "Il faut bien que quelqu'un prenne le parti des vaincus", dit l'auteur.
Succès populaire, malgré les attaques de la presse parisienne envers le proscrit républicain de Guernesey. Victor Hugo ignora les critiques, préférant souligner le jugement de Martin Bernard, l'un des meneurs de l'insurrection républicaine de 1839 aux côtés de Barbès et de Blanqui: "Ce livre avance la révolution de dix ans."
Succès planétaire aux multiples résonances, jamais démenti. Malraux, dans les Antimémoires, note pendant la Guerre civile espagnole les "piles des Misérables entre Bakounine et les écrits théoriques de Tolstoï, sur les Ramblas de Barcelone".
Très belle collection. Les couvertures, conservées, sont muettes; elles sont d'un papier vélin vert d'eau.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue