VICTOR HUGO.

Lot 41
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
VICTOR HUGO.
Hernani, drame en cinq actes, en vers. Nouvelle édition. Paris, Calmann Lévy, 1878.
Grand in-8: maroquin couleur chair, dos à nerfs orné de caissons de filets dorés, double filet doré encadrant les plats avec les initiales SB dorées au centre du premier, coupes filetées or, dentelle intérieure, tranches dorées (Gruel).
Nouvelle édition publiée près de cinquante ans après la première à l'occasion de la reprise d'Hernani au Théâtre-Français en 1877.
Frontispice gravé, ici en triple état.
Tirage de luxe à 100 exemplaires: un des 14 sur Whatman, deuxième grand papier après 15 japon, celui-ci non justifié.
Exceptionnel envoi autographe signé sur le faux-titre (replié pour ne pas rogner la signature):
Hommage à mademoiselle
Sarah Bernhardt
Victor Hugo
Pour cette reprise d'Hernani, dont la première eut lieu le 21 novembre 1877, Sarah Bernhardt interprétait Doña Sol: ce fut un triomphe.
La tragédienne a rapporté dans ses Mémoires, intitulés Ma double vie (1907): "Dans notre représentation en 1877, c'était Mounet-Sully, dans toute sa beauté, dans toute la splendeur de son talent, qui jouait Hernani. Et c'était Worms, l'admirable artiste, qui jouait Charles-Quint. Avec quelle ampleur! quelle virtuosité du vers! quelle diction impeccable!
Cette représentation du 21 novembre 1877 fut un triomphe. Le public me fit une jolie part dans le succès général. Je jouais doña Sol, et Victor Hugo m'envoya cette lettre:
Madame, Vous avez été grande et charmante; vous m'avez ému, moi le vieux combattant et à un certain moment, pendant que le public attendri et enchanté par vous applaudissait, j'ai pleuré. Cette larme que vous avez fait couler est à vous et je me mets à vos pieds. Victor Hugo
Il y était joint un petit carton contenant un bracelet chaînon, auquel pendait une goutte en diamants. Ce bracelet, je l'ai perdu chez le plus riche des nababs:
Alfred Sassoon. Il a voulu le remplacer, mais je l'ai refusé. Il ne pouvait me rendre la larme de Victor Hugo."
Bel exemplaire en maroquin couleur chair portant, sur le premier plat, les initiales de la tragédienne en grandes lettres dorées.
Petites épidermures et coiffe supérieure un peu abîmée.
(Carteret, Le Trésor du bibliophile I, p. 400: seul exemplaire cité d'après la vente
Sarah Bernhardt de 1923.)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue