Retable composé de quatorze plaques en émail... - Lot 61 - Pierre Bergé & Associés

Lot 61
Aller au lot
Estimation :
7000 - 8000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 9 100EUR
Retable composé de quatorze plaques en émail... - Lot 61 - Pierre Bergé & Associés
Retable composé de quatorze plaques en émail peint polychrome avec rehauts d'or sur la Passion du Christ, contre-émail noir.
Sont représentés, de gauche à droite et de haut en bas, certaines scènes accompagnées d'inscriptions: la Cène avec BEN[E]
DISITE DOMIÑ[V]S (Bénissez-nous, Seigneur), Jésus au Jardin des Oliviers, le Baiser de Judas, la Comparution devant Caïphe (IHS), Pilate se lave les mains, le Portement de Croix, la Flagellation, le Couronnement d'épines (PILATE), la Crucifixion, la Mise au tombeau, la Résurrection, l'Apparition du Christ à sa Mère, Noli me tangere et l'Ascension.
Limoges, entourage de Colin Nouailher, vers 1540/50
Hauteur: 9,6 cm - Largeur: 8,7 cm environ - Encadré (petits manques et accidents sur certaines plaques essentiellement sur la Cène et la Comparution devant Caïphe)
Les compositions de ces scènes sont tirées de deux séries de gravures sur la Passion du Christ, celle de Lucas de Leyde (1521) pour la Cène (fig.a), le Jardin des Oliviers (fig.b), le Baiser de Judas (fig.c), la Comparution devant Caïphe (fig.d), la Flagellation (fig.f), le Couronnement d'épines (fig.g), le Portement de Croix (fig.h), la Crucifixion (fig.i), et celle, plus connue, de la Petite Passion de Dürer (1510) pour Pilate se lavant les mains (fig.e), la Mise au tombeau (fig.j), la Résurrection (fig.k), l'Apparition du Christ à sa Mère (fig.l), Noli me tangere (fig.m) et l'Ascension (fig.n). La physionomie des visages comme les coloris avec la prédominance du gris, du vert et du bleu renvoient plutôt à des oeuvres données à Colin Nouailher.
Quelques retables ou parties de retable sur la Passion du Christ nous sont parvenus, le plus connu étant celui formé de vingt-quatre plaques conservé à la Wallace Collection de Londres (inv. IIIF 250). Prenant toutes modèle sur la Petite Passion de Dürer, ces petites plaques (10 cm x 8 cm) sont de la main d'un artiste resté anonyme que l'on nomme parfois Maître Fin en référence à la préciosité de sa production caractérisée par sa finesse d'exécution et la surabondance de rehauts d'or. Un autre retable, composé seulement de neuf plaques, toujours tirées des gravures du maître allemand, est visible à la Walters Art Gallery de Baltimore, celui-ci attribué au peintre émailleur Pierre Veyrier II actif à Limoges jusqu'en 1567 (inv.44.364). Il existe encore un ensemble de vingt-six plaques sur la Passion du Christ que conserve le Musée national Soares dos Reis de Porto, également inspiré en grande partie de Dürer et rattaché au Maître Fin (inv.2.1 à 2.26 DIV MNSR). Enfin, un ensemble original d'une douzaine de plaques, dont la composition s'inspire partiellement et librement de la série ronde sur la Passion que Lucas de Leyde a réalisée en 1509, se trouve au musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg (inv. HHB N° 286); de plus grandes dimensions (20 cm x 16,3 cm), ces plaques sont attribuées à Colin Nouailher.
Ce retable de quatorze plaques constitue à plusieurs titres un ensemble remarquable par sa rareté et son bon état de conservation. Il est aussi un exemple précieux de l'utilisation de deux sources gravées pour un même ensemble bien que l'on sache que les émailleurs limougeauds avaient le choix de croiser les modèles, plusieurs séries de gravures pouvant circuler dans les ateliers. Par contre, il ne semble pas que les historiens de l'art aient noté auparavant le recours à la série d'estampes sur la Passion que Lucas de Leyde réalisa en 1521, alors qu'une grande plaque émaillée illustrant
Jésus au Jardin des oliviers, attribuée au Maître NB, reprenant cette composition du célèbre graveur néerlandais, est visible dans les collections de l'Ermitage (inv. HHB N° 2647).
Ouvrages consultés: M. Blanc, Emaux peints de Limoges XVe-XVIIIe siècles - La collection du musée des Arts décoratifs, Paris, 2011; T. Rappé et L. Boulkina, Les émaux peints de Limoges de la collection de l'Ermitage, Saint- Pétersbourg, 2005, cat.22 et 26.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue