École flamande de la première moitié du XVIIe siècle

Lot 20
Aller au lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
École flamande de la première moitié du XVIIe siècle

Les quatre Evangélistes


Suite de quatre huiles sur toile (restaurations et usures).


H_96 cm L_72,5 cm chacun


Avec cadres en bois sculpté et doré du XXe siècle.


Provenance :


- Collection particulière, Hollande


- Collection particulière, Italie (à partir des années 1970 environ)


Inspiré par Anton Van Dyck et Pierre Paul Rubens, le style de cette admirable suite d’Evangélistes semble se situer plus précisément entre l’œuvre de Michaelina Wautier et celle de Pieter van Lint. Son artiste, pour l’instant anonyme, devait par ailleurs avoir respiré l’air d’Italie à plein poumons.

Le voyage de formation en Italie pour les artistes transalpins devint au XVIIe siècle un passage obligé dans leur parcours professionnel. En témoigne l’institution à Rome en 1620 des Bentvueghels, confrérie réservée aux artistes flamands et hollandais.


Chef de l’école anversoise, Rubens séjourna en plusieurs villes d’Italie de 1600 à 1608. Grace à son influence, les modèles de Raphaël, Titien, Véronèse, Caravage ou de l’antiquité romaine imbibèrent fortement les artistes flamands, aussi bien pour la richesse des couleurs que pour la monumentalité des figures. Plusieurs peintres flamands des générations suivantes comme Pieter van Lint, entreprirent le voyage en Italie afin de se former aux styles des écoles de Venise, Gêne, Bologne, Naples et Rome.

Les quatre Evangélistes ici présentés semblent définis à partir du modèle de deux séries des Apôtres que Rubens (et son atelier) peignit sur panneau vers 1612 (Prado, Madrid) et vers 1618 (Collection Pallavicini, Rome), mais avec une sensibilité différente. Austères et sculptés, ils trônent au milieu d’un espace sombre, illuminés uniformément par une source caravagesque provenant du même côté. Les ombres qui en dérivent marquent modérément les compositions ; la lumière semble en effet prendre le dessus en sculptant précisément mais progressivement les corps et les détails anatomiques. Elle insiste quelquefois sur une veine ou quelques cheveux, tandis que ses délicates réverbérations révèlent l’arrondi d’une joue. Leurs volumes s’imposent avec élégance et sobriété. L’atmosphère que les expressions et les gestes dégagent demeure intime. Ces figures rappellent plutôt des philosophes anciens ou des personnages mythologiques.


Les nuances brillantes et chaudes ainsi que les tonalités changeantes et incandescentes des draperies ont l’accent de Venise. Le possible modèle pour la figure de Saint Mathieu est en revanche romain. Son air quelque peu naïf entre étonnement et incrédulité, qui nous le rend proche, le rattache en effet à la première version (détruite) du même sujet peint par Caravaggio en 1602 pour la chapelle Contarelli dans l’église romaine Saint-Louis-des-Français. Cité dans l’inventaire romain des Giustiniani en 1638, le Saint Jean l’Evangéliste du Domenichino pourrait avoir inspiré notre Saint Jean, sa pose suspendue, ses draperies abondantes et structurées, son regard illuminé, son visage charnu. La sobriété de la composition de Saint Marc et de Saint Luc, animée néanmoins par les surprenantes vibrations des visages et des mains, nous amèneraient cependant à Naples, rappelant les simplifications stylistiques du message caravagesque ou riberesque propre, par exemple, de Cesare Fracanzano.

Exemples réussis de cette « fusion chaude » de deux styles déclenchant une énergie inépuisable de couleurs et formes, nos Evangélistes constituent aussi un ensemble rare dans la peinture flamande du XVIIe siècle. En les comparant avec des modèles semblables chronologiquement précédents ou contemporains (Rubens, Van Dyck, Hals, Lastman, Seghers), ils se distinguent en outre du fait de leur composition tout à fait originale.


Une attribution à Pieter van Lint a été suggéré sur la base de photographies par M. Christopher Brown, que nous remercions vivement.


Œuvres accompagnées du passeport d’exportation « Libera Circolazione ».

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue