APOLLINAIRE, Guillaume.

Lot 1270
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 2 780EUR
APOLLINAIRE, Guillaume.
Le Poète assassiné. Paris, L'Édition, Bibliothèque des curieux, 1916.
In-12 [186 x 115] de 316 pp., (1) f. blanc : maroquin bleu janséniste, dos lisse, tranches dorées sur témoins, couverture et dos conservés, chemise à dos et bandes à recouvrement de maroquin bleu, étui (J.-P. Miguet).
Édition originale.
Recueil de seize contes, orné d'un portrait de l'auteur par André Rouveyre et d'une composition de Cappiello sur la couverture : il est dédié au poète René Dalize.
EXEMPLAIRE ENRICHI D'UNE LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE D'APOLLINAIRE À LAURENT TAILHADE ET DE TROIS CARTES POSTALES AUTOGRAPHES ADRESSÉES À JEAN MOLLET.
Dans la belle lettre adressée à Laurent Tailhade le 4 novembre 1916, Apollinaire évoque
L'Hérésiarque, qu'il dit être son “meilleur livre en prose”, l'Arétin et Alcools, ainsi que sa relation avec les cubistes.
(Lettre autographe signée, 3 pp. 1/2 in-8 à en-tête de l'Hôpital du gouvernement italien ; enveloppe jointe.)
Les trois cartes postales, adressées au grand ami d'Apollinaire, le pataphysicien Jean Mollet (1877-1964), sont respectivement datées du 21 juin 1915, du 30 juin 1915 et du 25 février 1916.
Il l'informe des nouvelles du front. Le destinataire avait fondé en 1903 avec Guillaume
Apollinaire et André Salmon Le Festin d'Esope.
Bel exemplaire en maroquin de Miguet.
Dos légèrement passé.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue