Jules BARBEY d’AUREVILLY (1808 – 1889)

Lot 35
Aller au lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 4 200EUR
Jules BARBEY d’AUREVILLY (1808 – 1889)
L'ensorcelée.
Paris, Cadot, 1855.
Deux volumes in-8 de (3) ff., 301 pp., (1) f. ; (2) ff., 332 pp., (1) f., chagrin bordeaux, deux filets à froid en encadrement sur les plats, encadrement intérieur de six filets dorés, non rogné, tête dorée, couvertures conservées, étui (Aussourd).
Edition originale de ce roman décrivant une passion tragique sur fond de chouannerie, considéré par beaucoup comme le chef-d'oeuvre de Barbey d'Aurevilly.
Telle était d'ailleurs l'opinion de Baudelaire : « Je viens de relire ce livre qui m'a paru encore plus chefd'oeuvre que la première fois » (lettre à Poulet-Malassis, 13 novembre 1858).
« L'oeuvre est d'une résonnance exceptionnelle. La beauté des paysages, l'impression quasi physique de cette lande, l'accent dramatique du récit, tout ici s'ordonne avec maîtrise et une sorte d'emportement secret » (Laffont-Bompiani. Dictionnaire des oeuvres).
A la suite de L'ensorcelée, l'édition contient la nouvelle intitulée Ricochets de conversation, sous-titrée
Le dessous de cartes d'une partie de whist, qui reparaîtra en 1874 dans Les diaboliques.
Bel exemplaire, grand de marges, avec ses couvertures conservées en parfait état (infime manque au bas du second plat du tome II).
Minime déchirure marginale restaurée dans la marge blanche d'un feuillet.
Des bibliothèques Pierre Duché et E.A.P. (Rouen, 1977) avec ex-libris.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue