Jules BARBEY d’AUREVILLY (1808 – 1889)

Lot 36
Aller au lot
Estimation :
3000 - 4000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 7 000EUR
Jules BARBEY d’AUREVILLY (1808 – 1889)
Memorandum.
Caen, Hardel, 1856.
In-16 carré de (2) ff., 107 pp., broché, couverture bleue imprimée, chemise, étui (Devauchelle).
Edition originale, très rare, éditée par Trébutien à 36 exemplaires non mis dans le commerce, celui-ci sur Hollande.
Troisième des cinq Memoranda écrits par Barbey d'Aurevilly, mais le premier publié, dit Memorandum de Caen. Rédigé à la demande de Trébutien, il est le journal de son séjour dans cette ville du 28 septembre au 8 octobre 1856, séjour qui marquait pour lui les retrouvailles avec son ami après vingt ans d'éloignement.
Précieux exemplaire portant sur le faux-titre cet envoi autographe : hommage intime à monsieur Sainte-Beuve.
J.B. d'A.
Barbey voua longtemps une admiration profonde au poète de Vie et poésies de Joseph Delorme, au point de composer en 1834 un appendice à cet ouvrage - le Fragment, qui ne sera publié qu'en 1912 (voir n° 64) - afi n d'en offrir un exemplaire ainsi personnalisé à une jeune femme, probablement Louise Cautru Du Méril, son premier amour. Il s'en détournera progressivement, brossant de lui des portraits de plus en plus critiques, notamment dans Les OEuvres et les Hommes (1862) : « M. Sainte-Beuve, le lettré, le littérateur, le professeur (ces trois choses n'en font qu'une) a rongé le Sainte-Beuve poète. Joseph
Delorme n'aurait pas professé. L'originalité première s'en est allée [...] M. Sainte-Beuve a écouté les livres plus que la vie. Il a pris pour elle les ornements de la pensée, et toute la poésie qui était en lui à un degré supérieur d'énergie, tout le temps qu'il savait moins, et par conséquent qu'il était plus sincère, la poésie est morte, indigérée de littérature ! »
Cruauté du sort : après la rupture défi nitive survenue entre Barbey et Trébutien à propos de l'édition des oeuvres de Maurice de Guérin, projet cher de longue date à l'auteur des Diaboliques, c'est avec l'aide de Sainte-Beuve que le bibliothécaire normand éditera fi nalement les
Reliquiae en 1861...
Exceptionnel exemplaire conservé broché, tel que paru, en superbe état.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue