HYDRIE ILLUSTRANT LA RENCONTRE D'ORESTE ET...

Lot 544
Aller au lot
20 000 - 22 000 €
Résultat : 19 000 €

HYDRIE ILLUSTRANT LA RENCONTRE D'ORESTE ET...

HYDRIE ILLUSTRANT LA RENCONTRE D'ORESTE ET D'ÉLECTRE EN PRÉSENCE D'HERMÈS. SUJET INSPIRÉ DES CHOÉPHORES D'ESCHYLE. Hydrie à figures rouges peinte d'Électre assise sur un rocher rencontrant Oreste nu, coiffé d'un pilos et armé d'un glaive. À l'arrière, Hermès assiste à la scène, nu, vêtu d'une chlamyde, tenant le caducée et un glaive. Sous chaque anse latérale, un profil féminin contemple la scène. Décor de rameaux de laurier, d'oves, de postes et de languettes. Terre cuite vernissée noir et rehauts de peinture blanche et rouge. Grande Grèce, Paestum, milieu du IVe siècle av. J.-C. H_49 cm Ancienne collection G., Belgique. Dans le cycle troyen, Agamemnon est assassiné par Égisthe, l'amant de Clytemnestre. Son fils Oreste, à sa vingtième année, reçoit l'ordre de l'oracle de Delphes de retourner chez lui et de venger la mort de son père. Il rencontre alors sa soeur Électre devant le tombeau d'Agamemnon et décident ensemble de l'accomplissement de la vengeance. Cet épisode a été décrit par Eschyle dans l'Orestie, présentée en 458 avant notre ère aux grandes dionysies d'Athènes, où elle remporte le premier prix. Dans le passage concerné, il demande l'aide d'Hermès avant la rencontre avec sa soeur. CHOÉPHORES D'ESCHYLE Hermès souterrain, qui tiens de ton père cette puissance, sois mon sauveur, aide-moi, je t'en supplie! Voici que je reviens dans ce pays, après un long exil, et je parle à mon père sur le tertre de sa tombe, afin qu'il m'entende et qu'il m'exauce. Cette tresse de cheveux est pour Inakhos qui m'a nourri, et cette autre est une offrande douloureuse. Que vois-je? Quel est ce rassemblement de femmes vêtues de robes noires? Qu'est-il arrivé? Quelle calamité nouvelle est tombée sur cette demeure? Viennent elles apporter à mon père les libations qui apaisent les morts? C'est cela, et non autre chose. Il me semble voir, en effet, Èlektra, ma soeur, qui s'avance, chargée d'un grand deuil. Ô Zeus ! donnemoi de venger le meurtre de mon père ! Aide-moi, sois-moi propice ! Pyladès, sortons du chemin, afin que je sache sûrement quelle est cette supplication de femmes. Traduction Leconte de Lisle, 1872
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue