EXCEPTIONNELLE ARMOIRE « AUX FANTASSINS »... - Lot 13 - Pierre Bergé & Associés

Lot 13
Aller au lot
Estimation :
100000 - 150000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 130 000EUR
EXCEPTIONNELLE ARMOIRE « AUX FANTASSINS »... - Lot 13 - Pierre Bergé & Associés
EXCEPTIONNELLE ARMOIRE « AUX FANTASSINS » PAR THOMAS HACHE Très richement marquetée, en façade et sur les côtés, de fleurs au naturel et teintées, de guirlandes, vases, rinceaux feuillagés, lambrequins, volatiles dans des médaillons, chasseurs sonnant la trompe, fantassins portant « marteau d'arme » à l'épaule - manche en os teinté en vert et lame en étain - sous des arcatures en plein cintre, chiens, pots couverts, socles, draperies, rubans, dauphins, frises de pennes de flèches, frises de feuilles d'acanthe, dans des réserves aux formes inédites, sur fond de bois teinté, et contre-fond de ronce de noyer, noyer de fil, elle ouvre à deux grandes portes et repose sur quatre pieds boule en bois noirci. Le chapiteau s'enrichit d'une frise de festons gravés surplombant la frise de petits carrés en bois clair et foncé alternés, la frise de la traverse de la corniche très richement marquetée d'un large panier de fleur soutenu par deux personnages en façade, de rinceaux feuillagés et de fleurs dans des cartouches sur les côtés, le tout souligné d'une frise de pennes de flèches qui fait écho à celle du dormant, des portes et des côtés. Sa clef en fer d'origine. H_206 cm L_153 cm P_64,5 cm Thomas HACHE (Toulouse 1664 - Grenoble 1747), Chambéry ou Grenoble, vers 1695-1700 Restaurations d'entretien (fonds d'origine sauf une planche latérale). Bon état (quelques fentes, soulèvements, craquelures, manques et piqûres). Caisson intérieur, charnières et entrées de serrure en laiton, rapportés. Bibliographie : publiée et décrite dans « Le génie des Hache », Pierre et Françoise Rouge, Faton 2005, pp. 86- 87. ARMOIRE D'APPARAT À LA GLOIRE DE l'ART MILITAIRE ET DE LA VÉNERIE POUR UN COMMANDITAIRE GRENOBLOIS Au centre des portes, sous une voûte en berceau, se tiennent de curieux personnages qui semblent saluer de leur bras levé, et portent à l'épaule une sorte de hache. Ils portent un casque ou capeline « à queues d'écrevisse » c'est-à-dire à lames articulées protégeant la nuque, en usage jusqu'à la fin du XVIIè siècle en Europe centrale et en Allemagne. Bien que portant un costume plutôt civil, avec cet habit à bouffants, il s'agit sans doute de fantassins qui portent à l'épaule un « marteau d'arme » comme l'indique la forme triangulaire de la lame (1). Le manche n'est pas en scagliola, mais en os teinté en vert, tandis que la lame est en étain. Les traditionnelles Renommées sont ici figurées par des piqueux soufflant dans leurs trompes et debout sur des rinceaux d'où émanent des chiens. Le piqueux est en charge l'entretien de la meute, la faisant chasser en l'appuyant de la voix et de la trompe. Le commanditaire fut sans doute grenoblois, comme l'indique la présence des dauphins dans les médaillons inférieurs des portes, et a souhaité mettre à l'honneur sa carrière militaire et son goût pour la chasse à courre, comme l'indiquent encore les frises de pennes évoquant les flèches, dans cette armoire d'apparat unique dans le corpus connu à ce jour de Thomas Hache, et l'un de ses modèles les plus richement marquetés, en façade et sur les côtés. Thomas Hache reste le seul ébéniste à avoir créé, dès 1685, un ensemble cohérent et de grande qualité, au style reconnaissable entre tous, faisant de lui l'un des ébénistes marqueteurs parmi les plus talentueux de son temps, reconnu comme tel par sa clientèle aristocratique et même royale², d'abord dans le duché de Savoie puis à Grenoble où il recevra le titre d'ébéniste et garde du Duc d'Orléans, prince du sang et gouverneur du Dauphiné en 1721. 1 Ces renseignements nous ont été très aimablement donnés par Pierre Richard Royer, expert en armes. 2 Plusieurs meubles et objets armoriés, dont un grand coffret aux armes d'alliance du duc de Noailles et de la nièce de Madame de Maintenon, dernière épouse de Louis XIV, seront publiés dans le tome 2 du livre Le génie des Hache, P. et F. Rouge, Faton 2005, à paraître prochainement aux Éditions Faton. Expert : Françoise ROUGE, expert près la cour d'appel de Paris. Tel : 06 03 93 23 76 Un dépôt de CAUTION de 20 000 € devra être versé EN AMONT de la vente afin d'être en capacité d'enchérir sur ce lot.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue