Petit canapé en "Ottomane" en bois de hêtre... - Lot 54 - Pierre Bergé & Associés

Lot 54
Aller au lot
Estimation :
4000 - 6000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 5 850EUR
Petit canapé en "Ottomane" en bois de hêtre... - Lot 54 - Pierre Bergé & Associés
Petit canapé en "Ottomane" en bois de hêtre mouluré, sculpté et ciré. Le dossier de forme mouvementée est orné en son centre de tiges feuillagées et fleuries. Il reçoit des accotoirs courbes, les supports sont en coup de fouet. L'assise de forme ovale munie d'un coussin repose sur une ceinture chantournée. L'ensemble est soutenu par sept pieds cambrés embellis d'éventails aux parties supérieures, et terminés par des volutes. Il est couvert d'un velours vert clair bordé d'un galon. Estampillé : C.L. BURGAT (sous la traverse arrière de la ceinture) Claude -Louis BURGAT (1717- 1782) cité maître en 1744. Paris. Époque Louis XV, vers 1750/ 1755. H_88 cm L_120 cm P_78 cm. Originellement laqué. Restaurations d'usage. Porte une marque au fer sous la ceinture : Les initiales C-P séparées par une ancre et surmontées par une couronne princière. Probablement Chanteloup. Cette Ottomane que nous présentons est un bel exemple de ces canapés ovales dont les accotoirs se rattachent au dossier par une ample courbe enveloppante. Ce siège confortable et en vogue dans les boudoirs et salons de l'époque Louis XV était disposé près des cheminées. Ce siège que nous pouvons dater des années 1750- 1760, figure sous cette forme dans l'œuvre de. Claude-Louis Burgat, cité maître en 1744. Il réalisa ici un siège de haute qualité, avec des lignes puissantes dont les courbes et contre-courbes, ornées d'une sculpture profonde et incisive, rythment les chantournements de la ceinture et du dossier. Le château de Chanteloup fut acheté par le duc de Choiseul en 1761, nommé ministre des Affaires étrangères en 1758 puis ministre de la Guerre et de la Marine. Il se retire à Chanteloup après sa disgrâce en 1770. A sa mort, le duc de Penthièvre (1725-1793), petit fils de Louis XIV et grand amiral de France, en fait l'acquisition avec l'ensemble du mobilier. En 1786, l'Inspecteur Général des Maisons du Prince, Martin Vallet, dressa un inventaire du mobilier présent dans la demeure, comme il l'avait fait pour les autres résidences du duc : les initiales CP séparées par une ancre et surmontée d'une couronne princière, furent apposées à cette période. La plupart du mobilier provenait du propriétaire précédent, le duc de Choiseul qui l'avait acquis en 1761auprés de la fille de Jean Bouteroue d'Aubigny, avec le mobilier déjà en place, estimé 40 000 livres. Il n'est pas exclu que cette Ottomane, compte tenu de son style, date de l'ameublement de Chanteloup sous d'Aubigny, propriétaire du domaine dès 1708. Mais elle peut également provenir d'une autre résidence du duc de Penthièvre, comme Sceaux ou Châteuneuf dont on sait que certains sièges furent envoyés à Chanteloup à la fin de la décennie 1780. Expert : Stéphane Pépe
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue