François de CHATEAUBRIAND

Lot 49
Aller au lot
Estimation :
1500 - 2000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 2 400EUR

François de CHATEAUBRIAND

2 Lettres autographes, [3 et 11 septembre 1812], à la duchesse de Duras; 1 page in-4 avec adresse (au château de Mouchy), et 5 pages in-8. Sur les attaques contre lui, et l'ordre de s'éloigner de Paris. Paris jeudi à midi [3 septembre]. «Je suis venu un moment à Paris pour affaire pressée [convocation chez le préfet de police, pour lui ordonner de s'éloigner de Paris], chère soeur, et je retourne à l'instant à Verneuil où je resterai plus longtemps que je ne le comptois. Cependant je puis aller aussi à la Vallée et je m'y rendrai du 25 au 30 pour vous y recevoir; alors je vous dirai tout ce que je ne puis vous dire. Le 15 ou le 17 je prendrai chez le notaire ce que j'y trouverai, mais je serai le moins de temps possible à Paris. Ne commentez pas ce billet, n'en parlez pas, et prenez patience»... (CG II 587) Verneuil. Vendredi matin 11 [septembre 1812]. «Je vous ai écrit un mot de Paris, chère soeur. Me voilà à Verneuil où j'ai trouvé une longue lettre de vous. Vous n'aviez pas besoin de justification. Croyez très sérieusement que mon attachement pour vous est à l'épreuve du temps, que rien ne peut l'affoiblir, et que tout peut l'augmenter. Dans ma colère je vous aurai fait une grande querelle avec Mde de B[érenger]. Pardonnez-moi tout cela et aimez-moi comme je vous aime». Il explique un peu des machinations dirigées contre lui: «on imprime des extraits de mon premier ouvrage [Essai sur les révolutions] chez Didot imprimeur de l'Institut [...] Voilà l'énigme expliquée et pourquoi je me trouve écarté de Paris. Vous savez que depuis longtemps prévoyant cette attaque j'ai préparé ma réponse. J'y ai travaillé depuis encore et je crois que j'ai un million de fois l'avantage sur mes lâches adversaires. J'enverrai cette réponse à tous les journaux et au ministère. Si on la refuse, comme je le crois, alors l'injustice sera bien constatée et après avoir fait ce que j'aurai dû je resterai tranquille. En attendant il est bon que l'on soit prévenu de l'impression des extraits (
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue