[EYMERICH (Nicolau)]

Lot 53
Aller au lot
600 - 800 €
Résultat : 1 400 €

[EYMERICH (Nicolau)]

Le Manuel des inquisiteurs, à l'usage des inquisitions d'Espagne & de Portugal ou Abregé de l'ouvrage intitulé: Directorium inquisitorum, composé vers 1358 par Nicolas Eymeric, grand inquisiteur dans le royaume d'Arragon. On y a joint une courte Histoire de l'établissement de l'inquisition dans le royaume de Portugal, tirée du latin de Louis à Paramo. Lisbonne [Paris], 1762. In-12, broché, sous chemise-étui moderne. Édition originale. Traduction de l'abbé Morellet de cet abrégé du Directorium inquisitorium rédigé au XIVe siècle par Nicolau Eymeric et continûment imprimé depuis 1501. Elle a paru avec un très grand succès l'année même du supplice de Calas à Toulouse. Quatre ans plus tard, en 1766, l'abbé Morellet publiait une traduction du réquisitoire de Beccaria contre la torture, Dei delitti e delle pene (cf. nº 5). Un manuel des inquisiteurs à l'usage des philosophes. Surnommé l'abbé "Mords-les" par Voltaire et D'Alembert, André Morellet (1727-1819) découvrit lors de son voyage à Rome en 1758 un exemplaire de l'édition de 1578 du Manuel d'Eymerich. "Cette lecture me frappa d'horreur, rapporta-t-il plus tard dans ses Mémoires; mais c'était un in-folio énorme qu'on ne pouvait faire connaître que par échantillon. J'imaginai d'en extraire, sous le titre de Manuel des inquisiteurs, tout ce qui me paraissait le plus révoltant; et avec un peu de peine, je vins à bout de donner un corps et une forme à toutes ces atrocités éparses. Je les rangeai selon l'ordre de la procédure, en commençant par l'information, et finissant par l'exécution des condamnés. Je m'interdis toute réflexion, parce que le texte seul suggérait assez celles que j'aurais pu faire." En préface à la récente réédition de la traduction de l'abbé Morellet, Jean-Pierre Guicciardi fait observer que si les éditions des manuels d'inquisiteurs furent très nombreuses aux XVIe et XVIIe siècles, elles étaient toujours en latin, "la langue des clercs et des savants, incompréhensible au plus grand nombre. Pour la première fois, voici qu'un de ces ouvrages était livré au public sous une forme abrégée, donc facilement accessible, et en langue vulgaire; un véritable dévoilement." En mars 2000, le pape Jean-Paul II a solennellement demandé pardon pour les crimes et les horreurs perpétrés par l'Inquisition. Plaisant exemplaire conservé tel que paru. (Caillet, 7745.- Morellet, Abrégé du Manuel des inquisiteurs, 2000: introduction et notes de Jean-Pierre Guicciardi.- Vekene, Bibliotheca bibliographica historiae Sanctae Inquisitionis I, 1982, n° 220.)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue