MUYART DE VOUGLANS (Pierre-François)

Lot 89
Aller au lot
600 - 800 EUR
Résultat : 550 EUR

MUYART DE VOUGLANS (Pierre-François)

Les Loix criminelles de France, dans leur ordre naturel. Paris, Mérigot, Crapart, Morin, 1780. In-folio, veau fauve marbré, dos à nerfs orné, pièce de titre de maroquin rouge, triple filet à froid encadrant les plats, tranches rouges (reliure de l' époque). Édition originale. Le plus célèbre des anciens criminalistes français. Avocat et juriste, Muyart de Vouglans (1713-1791) est un des rares magistrats qui ait eu le courage de rendre publiques les modalités des peines corporelles. Il décrit tout uniment l'administration de la "question", par l'eau et par les brodequins. La torture pour arracher des aveux est en principe limitée à une heure, en présence des juges, d'un prêtre et d'un médecin. "L'idée que cette mesure d'instruction fût une peine infligée à un prévenu non encore régulièrement condamné ne semble pas avoir effleuré ce grand magistrat" (Claude Rouiller). La question préparatoire fut supprimée en 1780, par Louis XVI, l'année même de la publication de l'ouvrage "dédié au Roi". On y découvre également le nom des différentes cordes dont use le bourreau lorsqu'il pend un condamné et la manière de "parachever" éventuellement la décollation. Par ailleurs, ce traité captivant livre un tableau vivant des moeurs dans les extraits d'arrêts qu'il cite. Il a constitué un document de premier ordre pour la thèse de Michel Foucault. Il renferme le pamphlet contre Beccaria accusé de favoriser le crime. En appendice, le Mémoire sur les peines infamantes opère un curieux revirement de pensée dans la mesure où le jurisconsulte prône une série de réformes radicalement opposées à la doctrine pénale qu'il avait toujours soutenue. Exemplaire en reliure de l'époque sommairement restaurée. La conservation de ce fort volume de travail laisse toujours à désirer. (Arabeyre, Dictionnaire historique des juristes français, 2007, p. 585.- Dupin, Bibliothèque choisie des livres de droit, n° 1195: "Dernier volet de la célèbre trilogie des grands traités des lois positives, initiée par Domat, avec ses Loix civiles dans leur ordre naturel, et poursuivie avec les Loix ecclésiastiques dans leur ordre naturel de Héricourt. Parmi les trois traités, Les Loix criminelles de France reste le plus rare").
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue