DESMOULINS (Camille, 1760-1794)

Lot 141
Aller au lot
3 000 - 3 500 EUR
Résultat : 4 200 EUR

DESMOULINS (Camille, 1760-1794)

Journaliste et orateur révolutionnaire, conventionnel (Paris), ardent Montagnard, guillotiné avec Danton. Lettre autographe, [août ? 1791], à un "cher et illustre frère". 1 page et quart in-4 (tache d'encre). Intéressante lettre relative au dernier numéro des RÉVOLUTIONS DE FRANCE ET DE BRABANT. [Desmoulins fit ses débuts de journaliste en novembre 1789 avec la publication des Révolutions de France et de Brabant. 86 numéros paraîtront sous sa plume. Il fut contraint, après le massacre des pétitionnaires au Champs de Mars le 17 juillet 1791 par la Garde nationale, de suspendre son activité pour se cacher et échapper aux poursuites. Un autre journaliste, Joseph du Saulchoy, prit sa relève et fit publier le journal jusqu'en décembre 1791.] "Vous m'avez dit dans notre derniere entrevue qu'on repandoit que le N° 86 des Revolutions de Brabant n'etoit pas de moi", mais en lisant on aura "tout de suite reconnu mon style". Mais il demande à son confrère de prévenir "que je ne suis point l'auteur du N° 87 qui vient de paroitre. Ce N° 87 m'a expliqué pourquoi on avoit publié que le precedent n'etoit pas de moi. Mon continuateur anonyme en faisant croire que ce N° qui avoit reussi n'etoit point de Camille Desmoulins, cherchait à preparer le meme succès et à conserver les memes acheteurs aux numeros suivans qu'il allait publier. Je ne me plains point quil ait intitulé sa feuille Revolutions de France et de Brabant, titre qui appartient à tout le monde, ni meme N° 87, quoique ce titre semble n'appartenir qu'à moi puisque j'ai fait les 86 autres, je ne trouve pas mauvais non plus la petite usurpation de mon epigraphe: quid novi ? je me rejouirois meme de tout cela puisque le continuateur semble patriote, si je pouvois croire à ce patriotisme. Mais il n'y a point de patriotisme sans probité, et la probité defendoit au continuateur de tromper le public, en lui faisant lire en grosses lettres sur le frontispice du journal: par Camille Desmoulins de la Societé des amis de la Constitution. Il est vrai qu'à la ligne precedente on lit cy devant mais ce mot est en petites lettres et placé si ingenieusement que personne ne l'a lu. (...) permettez mon cher confrere que je reclame dans votre journal contre toutes ces tromperies, qui ne sont pas dans ce genre les plus perfides dont j'aie à me plaindre". On joint une lettre adressée à Camille Desmoulins par M. Deslandes, l'un de ses abonnés (29 mai 1790), dénonçant un acte de cruauté du Prince de Lambesc (2 pages in-4, adresse). Ancienne collection Jules CLARETIE.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue