ROMME (Gilbert, 1750-1795) mathématicien et conventionnel (Puy-de-Dôme)

Lot 172
Aller au lot
2 000 - 2 500 €
Résultat : 3 500 €

ROMME (Gilbert, 1750-1795) mathématicien et conventionnel (Puy-de-Dôme)

La Commune de Riom, département de Pui-de-Dome à l'Assemblée Nationale, 1790. Manuscrit autographe; 2 pages et demie in-4 avec ratures et corrections. Important discours célébrant l'oeuvre régénératrice de la Révolution et la Déclaration des Droits de l'Homme. Ce manuscrit de premier jet comporte de nombreuses ratures, ajouts et corrections. "Messieurs, la commune de Riom qui ne compte son existence politique que depuis qu'elle s'est donnée constitutionnellement une Municipalité patriote, vient vous faire hommage des Prémices de sa Liberté, en adhérant solemnellement à tous vos décrets par ses députés extraordinaires. Elle a tout perdu par les suppressions que votre sagesse a prononcées et que commandoient les malheurs et le salut de la France; mais cet état de mort ne l'effraye point puisqu'il est une transition inévitable et momentanée d'un régime justement proscrit, à une renaissance que nous recevons tous des Pères de la Patrie, régénérateurs de la Justice et de la liberté. Trop longtemps captifs sous l'opinion de quelques personnes, notre raison était obscurcie, nos voeux étouffés, notre patriotisme dissimulé ou égaré, nos espérances et notre confiance trompées; les bons citoyens gémissoient de ne pouvoir porter jusqu'au Sénat auguste, leurs sentimens particuliers, et de ne pouvoir mêler leur allégresse à celle de toute la France, aussitôt qu'ils l'ont sentie. À ces malheurs immérités la calomnie les preventions et l'intrigue ont ajouté de nouvelles amertumes. Mais votre exemple nous soutient et votre Justice nous console. Vos Décrets ont rétabli le Peuple dans ses droits, il a mis à sa tête des Municipaux citoyens, et tous les liens qui l'attachoient à l'erreur ont été brisés. C'est pour le Peuple et par le Peuple que doit se faire la régénération du corps politique; c'est par lui que la vérité, la justice et la liberté triomphent". Puis, après un long passage biffé, mais lisible, proclamant l'adhésion de tous les citoyens de Riom aux principes de la Révolution et à la Constitution: "Pour vous, Messieurs, pleins de confiance dans vos travaux, heureux des espérances que vous offrez à la France et fiers des leçons que ses vertueux représentans donnent à l'univers, nous recueillons avec empressement tous vos décrets. Vos Tribunaux et notre corps municipal en ont toujours fidèlement suivi toutes les dispositions; et les loix anciennes ont cédé sans trouble leur empire aux loix nouvelles, qui emanent de votre sagesse. Les bons citoyens se rassemblent pour se pénétrer des lumières qui nous viennent de la capitale, et les répandre autour d'eux. Un établissement patriotique vient de se former et la destination première sera de faciliter l'intelligence de notre nouveau code et d'offrir à tout le monde un cabinet de lecture gratuite et choisie. La déclaration des droits va devenir le premier chapitre du catéchisme politique de la jeunesse. Notre contribution patriotique se monte à plus de 100 000ll quoique le tableau des citoyens actifs n'aille guère au-delà de 1200 et nous devons dire que la Municipalité de Riom est la première de la province qui ait reçu les déclarations. Les établissemens de charité viennent de recevoir un accroissement considérable, par la générosité d'un vertueux cénobite qui siège parmi vous dont les opinions honnorent la ville de Riom sa patrie et qui prouve par sa conduite, que les vertus du chretien ne diffèrent pas de celles du vrai citoyen. Voila, Messieurs un tableau de nos efforts pour reconquerir notre liberté, et nous rendre dignes de vos regards."
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue