Détective. Le grand hebdomadaire des faits-divers....

Lot 262
Aller au lot
1 000 - 1 500 €
Résultat : 1 200 €

Détective. Le grand hebdomadaire des faits-divers....

Détective. Le grand hebdomadaire des faits-divers. Première année, nº 1, 1er novembre 1928 - Cinquième année, nº 192, 30 juin 1932. 192 livraisons reliées en 7 volumes in-folio, chagrin havane, dos à nerfs, coupes et bordures intérieures filetées or, non rognés, têtes dorées (reliure de l' époque). Tête de collection complète du plus célèbre hebdomadaire illustré français de faits divers, lancé par Gaston Gallimard. Détective fut la vraie fortune de presse de l'éditeur: tiré à 350 000 exemplaires - le plus fort tirage des illustrés du Monde, annonce la couverture à partir du n° 61 - il assura l'indépendance financière des éditions Gallimard. Piloté par Georges Kessel, les colonnes du journal accueillirent des plumes de renom: son frère Joseph Kessel y publia plusieurs nouvelles et reportages (La Coupe fêlée, Cinq aventures autour du monde, Nuits de Montmartre), Francis Carco un important reportage consacré aux prisons de femmes; Georges Simenon assura régulièrement, sous le pseudonyme Georges Sim, un concours destiné aux lecteurs (Les 13 Mystères, les 13 Enigmes, les 13 Coupables). Y collaborèrent également Paul Morand (notamment avec une nouvelle intitulée Mort du roi de la chance), Pierre Mac Orlan, André Salmon, Maurice Garçon, Emmanuel Bove, Jean Cocteau, etc. Dépassant le cadre de la presse à sensation, le contenu rédactionnel de Détective dénote un intérêt marqué pour les sujets de société: d'importants reportages signés Henri Danjou sont consacrés à la prostitution, aux bas-fonds de Marseille, aux condamnés à mort, aux détenus mineurs, aux prisons; le monde de la drogue, la peine de mort et des sujets d'intérêt ethnographique, sur les aborigènes, les esquimaux, les suppliciés volontaires ou les châtiments en Chine y font régulièrement la une. Des rubriques régulières sont consacrées aux affaires criminelles et procès autant contemporains qu'historiques. DÉTECTIVE est également célèbre par sa mise en page et par l'usage de la photographie à grande échelle; les clichés sont remarquables - signés Germaine Krull ou Eli Lotar pour certains. Des sujets en grand plan assurent des couvertures saisissantes. D'étonnants photomontages de Pierre Lagarrigue viennent ajouter au caractère quasi avant-gardiste du journal. Interrompu en 1940, le journal reparut dès 1946 sous le titre Qui ? Détective après revente au groupe Beyler. Dos passés. Deux coiffes accidentées.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue