ROCHEFORT (Henri)

Lot 388
Aller au lot
2 000 - 3 000 EUR
Résultat : 2 800 EUR

ROCHEFORT (Henri)

La Lanterne. Paris, Bruxelles, Londres, Genève, 1868-1876. Série 1: n° 1-77, mai 1868 - novembre 1869. Série 2: n° 1-86, Juillet 1874 - février 1876. Soit 163 numéros reliés en 16 volumes in-12, demi-basane rouge, dos à nerfs ornés, couverture conservée (reliure de l' époque). Rarissime collection de l'hebdomadaire satirique, entièrement rédigé par Henri Rochefort. Étincelant polémiste et républicain ardent, Henri de Rochefort-Luçay (1831-1913) débuta comme journaliste au Charivari puis au Figaro avant de lancer La Lanterne en mai 1868. Le journal à la couverture vermillon, dans un format de conspirateur, tient dans la paume de la main, L'intransigeance du ton fit rapidement monter le tirage à plus de 100 000 exemplaires, imposant bientôt son unique rédacteur comme l'écrivain le plus populaire de France. L'incipit de ce "Mémorial des malpropretés de l'Empire" est resté fameux: "La France contient, dit l'Almanach impérial, trente-six millions de sujets, sans compter les sujets de mécontentement." Rochefort s'attira assez vite les foudres du gouvernement impérial: le onzième numéro fut saisi ainsi que le douzième (18 août 1868). Il fut condamné à treize mois de prison et 10 000 francs d'amende. Le chemin de l'exil s'imposait. Il quitta Paris et se réfugia à Bruxelles chez les Hugo. Pour mieux déjouer la vigilance des douanes, les brochures frappées d'interdit étaient parfois expédiées parmi des colis de bustes en plâtre de Napoléon III: "Le venin impérial porte en lui-même son contre-poison !" Sous la Commune, il livra une lutte ardente contre le gouvernement de Versailles. Condamné à la déportation en Nouvelle-Calédonie, sa spectaculaire évasion du bateau-prison fit les gros titres de la presse européenne. La Lanterne poursuivit le combat jusqu'en 1876, à Londres comme à Genève. Prince du pamphlet, Henri Rochefort éblouit par le tranchant du style, la fulgurance des traits, le brio de ses exécutions capitales: "Monsieur Mérimée, que toute la presse avait enterré ces jours-ci, est en pleine convalescence. Il n'est donc pas mort, mais il est sénateur, ce qui revient absolument au même." Dos légèrement passés. On joint: - Napoléon dernier. Les Lanternes de l'Empire par Henri Rochefort. Illustrations par André Gill et Frid'Rick. Sans date. Grand in-8, demi-basane de l'époque. Réédition de la Lanterne en 151 livraisons illustrées. - ROCHEFORT. Les Aventures de ma vie. Paris, 1896. 5 volumes grand in-8, demi-maroquin rouge légèrement postérieur, dos lisses ornés, non rognés, têtes dorées, couvertures et dos conservés. Édition originale. Un des exemplaires tirés sur vergé fort de Hollande. Envoi autographe signé: "A Monsieur Gustave Cart, souvenir d'un vieux proscrit. Henri Rochefort, juin 1896". - DUCRAY. Henri Rochefort 1831-1913. Préface de Ernest La Jeunesse. Paris, L'Édition moderne, sans date. In-12, broché. - 2 portraits dessinés: un à l'encre par Fernand Desmoulin, et un par Ferdinand Bac, au crayon noir, signé, non daté [après 1905], portant cette note à l'encre rouge: "J'ai connu Henri Rochefort dans un train de Dinard à Paris. Nous parlions "Beaux-Arts". Il me connaissait par mes oeuvres. C'était en 1905. Fort âgé, il épousa une très jeune et délicieuse amie de Carmes. Il n'y avait qu'un demi-siècle de différence d'âge entre eux. "La femmes va à la gloire." - 5 portraits photographiques, dont un grand de 22,5 x 17,5 cm, en deux tirages et un autre (collage photographique) de 27,5 x 21 cm. Sont joints une photographie de son arrestation et un portrait de Gambetta. - 44 journaux et brochures, parus entre 1867 et 1910: Le Don Quichotte (9), Le Monde illustré, L'Evènement parisien (N° 1), Le Petit Journal illustré, La Feuille ("Rochefort se meurt ! Rochefort est mort !", illustré par Steinlen), Le Petit Parisien, Le Gaulois du dimanche, l'Escelsior, le Pilori, Les Hommes du jour, le Frétilleur, Le Réveil, La Timbale, La Lune (3), L'Eclipse (4), Le Monde illustré, Le Grelot, La Comédie politique, L'Univers illustré, Le Trombinoscope par Touchatout, Les Hommes d'aujourd' hui, Vanity Fair, "Rochefort l'assommeur" par Bussy, "Nos Grrrands Généraux", "La Résurrection", "Petit bonhomme vit encore", "Le Retour du grand exilé", la plupart illustrés de grandes caricatures par Vallet, Faustin, Klenck, Moloch, Steinlen, Delannoy, Gill, Le Petit, En-Ry, Untel, Fertom, etc., rehaussées à l'aquarelle. On joint la gravure du Diable à Paris (recto du faux titre de la première partie). - 3 journaux publiés en juillet 1913, sur la mort de Rochefort: La Patrie (2) et Le Radical. - L'année 1900 en images. Album de l'Intransigeant. Préface par Henri Rochefort. Soixante dessins en couleurs par J. Belon, Bruno, E. Cottin. Paris, aux bureaux de l'Intransigeant, sans date. In-8 oblong, couverture rouge de l'éditeur. Album de caricatures, publié par le quotidien l'Intransigeant, dont Rochefort était le rédacteur en chef. - Une médaille en bronze aux dates de Rochefort. 1971. 7,3 cm de diamètre. - Un buste en bronze. 12 cm de hauteur. - Un profil en relief, en cuivre, daté 1868. 15 cm de diamètre. - 3 cartes postales, une enveloppe, le faire-part de son décès et un avis du comité de propagande pour la candidature de Henri Rochefort, aux électeurs de Belleville et Saint-Fargeau, au sujet du scrutin de ballotage du 6 octobre 1889.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue