[JACQUET, MARCENAY

Lot 84
Aller au lot
200 - 300 EUR
Résultat : 250 EUR

[JACQUET, MARCENAY

l'abbé DUVERNET et DELAUNAY]. Les Joueurs et M. Dusaulx. Agripinae [Londres ?], N. Lescot, 1781. In-12, percaline corail à la Bradel (reliure moderne). Pamphlet anonyme et interdit contre les tripots parisiens. Les auteurs rapportent les dialogues supposés entre quelques joueurs ruinés et M. Dusaulx, joueur repenti. La charge, parue pour la première fois l'année précédente, en 1780, est attribuée à quatre auteurs: on l'a aussi attribuée au pamphlétaire Théveneau de Morande qui l'a reproduite en 1784 dans la Gazette noire au chapitre intitulé: "Histoire des tripots, des tripoteurs & tripoteuses de Paris." La critique de la fureur du jeu dénonce métaphoriquement la crise politique de l'Ancien Régime. Le pamphlet est d'abord dirigé contre Sartine, le lieutenant de Police de la ville de Paris à qui le ou les auteurs prêtent des méthodes peu orthodoxes. "C'est sous la magistrature de M. de Sart. que s'établirent les académies de jeux de hasard. Non-seulement il les toléra, mais il les protégea. C'est à des courtisanes qu'il favorisoit, ou qui avoient de jolies filles, qu'il donnoit la direction de ces tripots; & comme ces académies devinrent des maisons de liberté, où l'on se mettoit à son aise pour parler des affaires publiques, il se servoit de ces courtisanes pour savoir ce qu'on disoit du Gouvernement, & de son administration. (...) Ainsi donc, un magistrat de Police établi pour maintenir l'ordre, & qui est à Paris ce qu'étoit à Rome le Censeur des moeurs, loin d'y veiller, y a introduit les maisons de ruine, de désordre & de mauvaises moeurs" (Page 7). Bon exemplaire. (Peignot, II, p.29: "Ce livre a été sévèrement proscrit, parce que l'auteur n'a pas respecté l'autorité supérieure")
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue