AGUEEEV M Roman avec cocaïne. Paris, Pierre... - Lot 1 - Pierre Bergé & Associés

Lot 1
Aller au lot
Estimation :
100 - 150 EUR
AGUEEEV M Roman avec cocaïne. Paris, Pierre... - Lot 1 - Pierre Bergé & Associés
AGUEEEV M Roman avec cocaïne. Paris, Pierre Belfond, 1983. 210 x 126 mm, br. Edition originale. Traduit du russe par Lydia Schweitzer. Pas de grand papier. L'auteur de ce chef-d'oeuvre (et il n'y a pas ici l'ombre d'une quelconque emphase) est l'écrivain le plus mystérieux de la littérature russe d'avantguerre. La revue "Nombres", créée en 1930 par des écrivains russes de l'émigration, publia en 1934 la première partie de ce texte, arrivé de Constantinople par colis postal, puis le livre, le seul de l'auteur, parut en russe en 1936. Nous savons toujours très peu de choses de Mark Lazarevitch Levi, juif arménien né en 1898, professeur de langues et traducteur, qui a fui la Russie en 1917. On le retrouve à Constantinople, dans les années 30, mais Levi est renvoyé en Russie en 1943 car on le soupçonne d'avoir participé à l'assassinat de l'ambassadeur allemand. On le retrouve ensuite en Arménie, à Erevan, où il enseigne les langues. Il meurt en 1973, dix ans avant la parution de son livre en français. Comment ne pas sentir l'ombre de Fédor Dostoïevski dans la descente aux enfers de Vadim Maslennikov, hanté par "l'oscillation de l'âme" entre "l'humanité" et "la fureur de la bête" (Mitia Karamazov ne voyait dans le coeur des hommes "qu'un champ de bataille où luttent Dieu et le diable") pour qui la proximité de l'abîme est peut-être rendue tolérable par l'étrange apaisement que procure l'évidence de l'inéluctable. L'étonnante crudité, presque transgressive, de la relation de Vadim à sa mère- qu'il la vole, l'insulte, fasse semblant de ne pas la reconnaître (estil un meurtre virtuel plus cruel?) ou esquisse maladroitement un geste de tendresse, provoque un malaise profond, puis abyssal lors de l'ultime confrontation. Ce qu'Henri Troyat écrivait à propos des personnages de Dostoïevski ("Ils offrent à la lumière du jour ce que nous enfouissons dans les ténèbres de l'inconscient. Ils sont nous-mêmes, observés de l'intérieur.") conviendrait ici parfaitement. Et si l'on ne devait citer q
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue