LABÉ, Louise Charly ou Charlin, dite

Lot 14
Aller au lot
Estimation :
300000 - 400000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 524 845EUR
LABÉ, Louise Charly ou Charlin, dite

Euvres de Louïze Labé Lionnoize. A Lion, Jean de Tovrnes, 1555.
Petit in-8 de 173 pp., (1) f. de privilège; vélin souple ivoire, traces d'attaches, titre manuscrit au dos (reliure de l'époque).
ÉDITION ORIGINALE, DE TOUTE RARETÉ.
Elle a été achevée d'imprimer le 12 août 1555 sur les presses de Jean de Tournes. Le titre est placé dans le bel encadrement à l'arabesque que l'imprimeur lyonnais utilisa à deux autres reprises la même année, puis à nouveau en 1558 et 1559. Des bandeaux et culs-de-lampe dessinés dans l'esprit du titre complètent l'ornementation.
L'impression pourrait avoir été exécutée sous la direction du poète Jacques Peletier qui, établi à Lyon, était en étroite relation avec Jean de Tournes: le texte des Euvres présente en effet de nombreuses traces du système orthographique qu'il préconisait.
Cette mince gerbe de vingt-sept pièces en vers est l'un des livres les plus précieux de l'histoire littéraire française.
Le recueil contient une épître à Clémence de Bourges, datée du 24 juillet 1555. Elle est suivie d'une très longue pièce en prose, d'une centaine de pages, imprimée en caractères romains, le Débat de
Folie et d'Amour: dans ce long essai dialogué, Louise Labé revendique pour la femme l'indépendance de pensée, la liberté de parole amoureuse et le droit à l'éducation.
(Au siècle suivant, ce texte inspira La Fontaine pour sa fable L'Amour et la Folie.)
Les vingt-sept oeuvres en vers - élégies et sonnets - qui suivent, imprimées en lettres italiques, offrent d'abord trois élégies dans le style de Marot, sans doute adressées à Olivier de Magny: elles sont parmi les soupirs d'amour les plus déchirants que l'on ait produits sous une forme littéraire.
La deuxième élégie se termine par quatre alexandrins imprimés en capitales, des vers que Louise souhaitait voir gravés sur sa tombe.
Les vingt-quatre sonnets suivent les rythmes nouveaux de Ronsard et surtout ceux de l'ami proche,
Pontus de Tyard. Le prem
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue