COCTEAU, Jean

Lot 157
Aller au lot
Estimation :
6000 - 8000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 12 532EUR
COCTEAU, Jean

La Noce massacrée (souvenirs). 1. Visites à Maurice Barrès. Paris, À la Sirène, 1921.
In-12, broché, couvertures imprimées et rempliées, sous étui-chemise en demi-chagrin noir.
Édition originale, dédiée à Raymond Radiguet.
Jean Cocteau relate son entrevue avec Maurice Barrès dont il parodie avec humour les Huit jours chez
M. Renan: "Le Jardin de Bérénice est mauve, du pire des mauves. C'est par le mauve que Barrès et le comte de Montesquiou se tiennent. Hortensias et marécages. Boldini pinxit." (Quentin, Catalogue Cocteau,
Genève, 1999, nº 46).
Précieux exemplaire de dédicace offert par Cocteau à Raymond Radiguet.
Il porte, à la plume, un envoi autographe signé intégrant la dédicace imprimée:
A Raymond Radiguet son ami de toujours
Jean Cocteau
En avril 1921, lors de la publication de La Noce massacrée, Radiguet travaillait encore au manuscrit de son premier grand roman, Le Diable au corps, qu'il achèvera en septembre de la même année, à
Piquey, en compagnie de Jean Cocteau.
Deux ans et demi plus tard, le 12 décembre 1923, Radiguet disparut prématurément, terrassant
Cocteau: "Je n'ai rien connu d'aussi dur, ni plus tendre que cette personne attachée à un fil", écrira-t-il en hommage.
Couverture légèrement tachée
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue