FRANCESCO MARINO DI TEANA (1920 - 2012)

Lot 15
Aller au lot
8 000 - 10 000 EUR
Résultat : 24 472 EUR

FRANCESCO MARINO DI TEANA (1920 - 2012)

Mobilier Architectural, 1956 Bureau Architectural, 1956 Bureau en acier à patine noire par brunissage et plateau en verre Signé du monogramme de l'artiste Numéroté 3/8 et daté 1956 Structure: H_75 cm L_190 cm P_46 cm Plateau en verre: L_70 cm l_200 cm Chaise Architecturale, 1956 Acier verni à patine noire par brunissage Assise et dossier en cuir noir Signée du monogramme de l'artiste, Numérotée 29/ 48 et datée 1956 H_99 cm L_42 cm P_44 cm Publications et documentation: - "Marino di Teana, un Sculpteur constructeur", Pierre Joly, Jardin des Arts, N°111, février 1964, pp.64-68 - Une série de prises de vue photographique des maquettes de mobilier réalisée dans les années 1960 fait partie du "Fonds Vera Cardot et Pierre Joly, PHOTOGRAPHIES-ARTS PLASTIQUES" de la Bibliothèque Kandinsky, Centre de documentation et de recherche du Musée National d'Art Moderne. Ces deux pièces seront répertoriées dans le deuxième volume du Catalogue Raisonné de Francesco MARINO DI TEANA, dédié au mobilier et aux maquettes d'architecture de l'artiste, actuellement en préparation aux ÉDITIONS LOFT sous la coordination de Malika VINOT et Nicolas MARINO DI TEANA. Artiste complet (poète, peintre, graveur, sculpteur, architecte...) Francesco Marino di Teana a également exploré le monde du design mobilier du milieu des années 1950 à la fin des années 1970. Cette facette plus «confidentielle» de son oeuvre a donné lieu à la réalisation d'impressionnantes pièces de design qui restent à ce jour inédites, telle sa "chaise architecturale". A partir de 1956 il imagine ainsi un ensemble de mobilier (chaises, fauteuils, bureaux, armoires et tables) conçu comme les sculptures «dynamiques» qu'il réalise à cette époque et dont les maquettes sont reproduites en 1964 dans la revue Jardin des Arts. Ce mobilier en acier, aux lignes légères et flottantes nous évoque à la fois les traits épurés du mobilier des années 1930 de Le Corbusier et le modernisme propre au mobilier de la décennie 1950. Telle la Table Basse «Zig Zag» de Louis Sognot, la Chaise de Marino di Teana semble composée d'une ligne unique qui bouscule notre représentation traditionnelle de cet objet. Composée sur un principe d'équilibre avant-gardiste elle ne repose que sur deux pieds mais conserve pourtant une stabilité parfaite propre à sa fonction. Avec son design unique elle s'impose alors en véritable «mobilier-sculpture», dont la qualité esthétique atteste du talent incontestable de Francesco Marino di Teana dans un domaine où il surprend, celui du design.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue