FRANCESCO MARINO DI TEANA (1920 - 2012)

Lot 25
Aller au lot
40 000 - 60 000 EUR
Résultat : 54 096 EUR

FRANCESCO MARINO DI TEANA (1920 - 2012)

Hommage à la Saare «Saarbrücken» (Hommage à l'Espace), 1985-1988 Acier Corten Signé du monogramme de l'artiste Numéroté 1/8 et daté 1985-1988 H_300 cm L_263 cm P_150 cm Collection publique (date d'acquisition): - 1986, Galerie Moderne du Musée de la Saare, Saarebruck (Allemagne) Publications (plusieurs formats): - Catalogue d'inauguration de la sculpture "Hommage à la Saare", (H.6 mètres), Chambre des métiers, Rheinland-Pfalz-Saarland, 1986 - "Di Teana, Forgeron de son temps", Marc Gaillard, Revue L'oeil, Juillet-Août 1987, cité p.60 - Francesco Marino di Teana - Plastiken 1955 bis 1985, Gemälde und Architekturmodelle, ouvrage réalisé à l'occasion de l'exposition à la Galerie Moderne du Musée de la Saare, Saarebruck (Allemagne), 1987, reproduction N&B pp.30 et 37 Expositions: - "Francesco Marino di Teana, Plastiken 1955-1985, Tableaux et modèles d'architecture", Galerie moderne du musée de la Saare, Saarebruck (Allemagne), 1987, reproduction N&B au catalogue, p.30 & p.37 - "Marino di Teana - Sculptures 1960-1987", mars-avril 1988, Artcurial, 9 avenue Matignon, Paris - "Le mouvement dans l'art - 2e forum d'Arts Plastiques en île-de-France", Les Ulis - Saint Cloud, octobre-novembre 1988, reproduction couleur au catalogue Cette oeuvre sera répertoriée dans le premier volume du Catalogue Raisonné de Francesco MARINO DI TEANA dédié aux sculptures de l'artiste, actuellement en préparation aux ÉDITIONS LOFT sous la coordination de Malika VINOT et Nicolas MARINO DI TEANA. «La Ville de Sarrebruck a profité de l'hommage rendu au grand sculpteur français pour faire l'acquisition d'une oeuvre monumentale désormais installée devant le Ministère du travail. Cette sculpture, réalisée en France au cours du printemps et de l'été 1986 est un grand signal en acier de six mètres de haut par six mètres d'envergure. Di Teana y montre une fois de plus la maîtrise avec laquelle il appréhende et magnifie l'espace, la science et l‘économie de moyens qui accompagnent, depuis toujours, son travail. «Dans toute création, dit-il, [...] rien ne doit gêner l'élan mystique. Je veux un dépouillement si total que Dieu soit présent comme il l'est dans l'architecture cistercienne qui n'est conçue que pour le recueillement et la prière.» Marc Gaillard, «Marino di Teana forgeron de son temps», octobre 1987
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue