TABLE D'OFFRANDES AU NOM D'HAPIDJEFAI. Table... - Lot 13 - Pierre Bergé & Associés

Lot 13
Aller au lot
Estimation :
25000 - 30000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 34 132EUR
TABLE D'OFFRANDES AU NOM D'HAPIDJEFAI. Table... - Lot 13 - Pierre Bergé & Associés
TABLE D'OFFRANDES AU NOM D'HAPIDJEFAI.
Table d'offrandes de forme hotep, avec canal déverseur et pourvue d'un vase. Elle est gravée de deux formules d'offrandes au nom de l'Hôte auprès d'Horus Hapidjefai, commençant à l'angle supérieur droit et se terminant au niveau du bec, pour pourvoir aux besoins alimentaires du défunt dans l'au-delà (offrandes invocatoires).
À droite, la formule concerne “Anubis qui est sur sa montagne, le Préposé aux bandelettes, le Supérieur de la nécropole qui préside au pavillon divin, le Maître de Sépa, dans toutes ses places.”
À gauche, la formule concerne “Osiris Seigneur de Bousiris, le Grand dieu, Seigneur d'Abydos, dans toutes ses places”, avec le détails des festivités canoniques.
Calcaire. Quelques éclats.
Égypte, Assiout, fouilles d'Ahmed bey Kamal, hiver 1913-1914, Moyen Empire, XIIe dynastie.
H_8 cm L_44 cm l_40 cm
Ancienne collection Sayed bey Khashaba, 1913-1914.
Collection particulière, acquis au début des années 1970.
Publication:
A. bey Kamal, “Fouilles à Deir Dronka et à Assiout (1913-1914)” dans Annales du Services des Antiquités de l'Égypte 16, Le Caire, 1916, p. 86.
La table d'offrandes fait partie, dans l'Égypte ancienne, des objets indispensables au culte funéraire, lequel se résumait pour l'essentiel en fournitures alimentaires.
Cet accessoire servait surtout à des libations qui entretenaient l'illusion d'une consommation de nourriture par le défunt du fait de l'évaporation d'eau.
La table présentée a été découverte durant l'hiver 1913-1914 à Assiout, en Moyen Égypte, par Ahmed bey Kamal pour le compte de Sayed bey Khashaba. “Les fouilles de Sayed bey Khachaba ont commencé le 15 novembre 1913 à Deir Dronka, situé au pied de la montagne de Siout, dans un cimetière qui est de l'époque copte en majeure partie.” (ASAE 16, p. 65).
Après avoir découvert diverses oeuvres de l'époque grecque et chrétienne, Kamal énumère des monuments datant pour la majeure
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue