CHEVET ÉPIGRAPHIÉ. Très rare chevet tripartite,... - Lot 16 - Pierre Bergé & Associés

Lot 16
Aller au lot
Estimation :
16000 - 18000 EUR
CHEVET ÉPIGRAPHIÉ. Très rare chevet tripartite,... - Lot 16 - Pierre Bergé & Associés
CHEVET ÉPIGRAPHIÉ.
Très rare chevet tripartite, le fût, la base et l'appui-tête entièrement couverts de textes hiéroglyphiques cursifs inédits à caractères propitiatoires, avec la capacité de se transformer en faucon, à l'instar des chapitres 148 et 149 des Textes des Sarcophages. Le sommet de l'appui-tête est peint de deux mains aux doigts effilés de part et d'autre du disque solaire. (Unicum).
Bois stuqué polychrome.
Éclats de stuc visibles.
Égypte, probablement Assiout, Moyen Empire.
H_21 cm
Ancienne collection J. Cook, San Francisco, avant 1975.
Parallèlement à son utilisation quotidienne, le chevet, dès l'Ancien Empire fait partie du trousseau funéraire. Confectionné dans différents matériaux (bois, albâtre, faïence, ivoire...), il est parfois orné d'images et de textes propitiatoires.
Les livres funéraires assimilent le chevet à l'horizon, la tête soulevée et couchée sur le côté étant semblable au soleil s'élevant au-dessus de l'horizon vallonné. Son rôle magique de protecteur de la tête du défunt est souvent évoqué (Textes des Sarcophages puis plus tard chapitre 166 du Livre des Morts). À la Basse Époque, de petites amulettes épousant la forme d'un chevet mettent en évidence le rôle apotropaïque et régénérateur de celui-ci.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue